MANCHESTER UNITED

La crise évitée

La pression est tombée d'un cran sur José Mourinho et ses hommes: Manchester United s'est imposé dimanche à Burnley (2-0) grâce à un doublé de Romelu Lukaku alors que Tottenham a chuté à Watford (2-1), surprenant et invaincu coleader de Premier League.

Si les Red Devils ne se rendaient pas compte de la crise qui couvait, un message leur a remis les idées en place avant le début du match. Un petit avion de tourisme tirant une banderole «Ed Woodward, spécialiste de l'échec» a survolé Turf Moor. En reprenant une critique célèbre de Mourinho à l'encontre d'Arsène Wenger, la bannière peut être perçue comme un soutien au Portugais. Les supporters manifestent ainsi leur colère contre la direction Woodward, allant dans le sens de Mourinho qui s'était plaint du manque de soutien de ses dirigeants lors du marché des transferts, notamment sur la piste d'un grand défenseur central. Mais si Mourinho a bien eu besoin de soutien en coulisse, après une semaine agitée, pendant laquelle il a notamment réclamé du respect pour son palmarès, il n'en a pas eu vraiment besoin sur le terrain. «Je pense que c'était une très, très bonne performance avec un résultat court. Ils ont très bien joué collectivement. Il y a eu de très bonnes performances individuelles, mais nous devrions marquer beaucoup plus de buts. Le résultat n'aurait pas dû être indécis jusqu'à la dernière minute», a-t-il apprécié, dédicaçant sa victoire à Woodward. Bien en place et entreprenants, les Red Devils n'ont pas vraiment tremblé face à des Clarets minés par le doute, éliminés de la Ligue Europa par l'Olympiakos et qui peinent à renouer avec leur solidité défensive (13 buts encaissés lors de leurs cinq derniers matchs toutes compétitions confondues). Lukaku en a profité deux fois pour mettre derrière les Mancuniens les défaites de Brighton (3-2) et surtout la rouste prise à Old Trafford contre Tottenham (3-0). Le géant belge a d'abord repris de la tête un centre d'Alexis Sanchez (27) puis a poussé dans le but une frappe de Lingard, qui avait ricoché dans la surface de Burnley (44). Heureusement pour Manchester, car la deuxième période n'a pas dû satisfaire les fans. D'abord, Paul Pogba a manqué un penalty face à Joe Hart (69), puis deux minutes après voir obtenu le penalty, Marcus Rashford a été exclu pour avoir répondu à la provocation de Phil Bardsley par un coup de boule. Le match est ensuite devenu un peu fou, avec notamment une pluie de cartons jaunes et un Lukaku incapable de remporter ses deux duels contre Hart. Si ManU n'a certes pas sorti une très grande performance, il a au moins repris le bon train avant la trêve internationale. Les Spurs, eux, n'ont pas eu ce luxe. Ils se sont inclinés contre l'une des autres équipes invaincues de la Premier League, le surprenant Watford, désormais coleader avec Liverpool et Chelsea. Sans le blessé Hugo Lloris, les Londoniens ont craqué sur deux coups de pied arrêtés en sept minutes, cédant sur des têtes de Troy Deeney (69) et Craig Cathcart (76) sous l'oeil ravi d'Elton John, président d'honneur des Hornets.