PALESTINE

Jibril Rajoub fait appel de sa suspension

Le président de la Fédération palestinienne a incité «à la haine et la violence» en appelant les fans à brûler des images et des maillots de Lionel Messi.

Le président de la Fédération palestinienne de football, Jibril Rajoub, a indiqué qu'il allait faire appel de la décision «injuste et politique» de la FIFA de le priver de fonctions officielles pendant les matchs pour un an.
La FIFA a décidé fin août de suspendre Rajoub pour un an, lui infligeant également une amende de 20 000 francs suisses (17 528 euros), pour avoir incité «à la haine et la violence» en appelant les fans à brûler des images et des maillots de Lionel Messi si celui-ci venait, comme prévu, jouer en Israël avec la sélection argentine avant la Coupe du monde. L'équipe argentine devait disputer un match amical contre Israël le 9 juin. La rencontre avait finalement été annulée à la demande de l'Argentine qui avait évoqué des «menaces» proférées contre ses joueurs. «C'est une décision injuste et politique, une décision israélienne», a dénoncé Rajoub, lors de sa première conférence de presse à Ramallah, en Cisjordanie, depuis que la sanction a été annoncée. Rajoub a souligné que la plainte déposée à la FIFA émanait d'Israël et non pas de la Fédération argentine. «Bien sûr, nous respectons les comités de la FIFA et nous continuerons à les respecter et à obéir à leurs décisions. C'est pour cela que nous avons décidé de faire appel et nous allons poursuivre nos efforts pour lutter contre l'injustice qui touche la Fédération palestinienne et les joueurs palestiniens», a-t-il ajouté.
L'an dernier, la FIFA a rejeté une plainte de la Fédération palestinienne contre la tenue de matchs dans les implantations israéliennes.