EQUIPE DE FRANCE

Alphonse Areola refuse de mourir

Formidable face à l'Allemagne avec 6 arrêts déterminants, Alphonse Areola a récolté les louanges de ses coéquipiers après la rencontre. Ils ne sont aucunement étonnés d'une telle prestation.

Le baptême du feu d'Alphonse Areola en aurait fait peur à plus d'un. En allant défier une sélection allemande revancharde après un Mondial raté, les Bleus se trouvaient face à un adversaire menaçant. Mais les menaces, le gardien du Paris Saint-Germain les a repoussées une à une, réalisant une performance de haut niveau avec 6 arrêts effectués. S'il a confié sa joie après cette première réussie dans les cages de l'équipe de France, ses partenaires ont eux aussi tenu à le féliciter publiquement, à l'image de Lucas Hernandez. «C'est vrai que pour sa première il a fait un gros match. On sait que c'est un très grand gardien. Il l'a prouvé sur le terrain, il sait la confiance que l'on a en lui», a lancé le latéral gauche français, rejoint par son alter ego à droite, Benjamin Pavard. «C'est un très grand professionnel. Ce n'est pas facile car il vient en troisième gardien. Mais quand on fait appel il répond présent. Il a prouvé ce soir que c'est un grand gardien.»
Deux mots sont revenus souvent dans la bouche des coéquipiers d'Areola: pas surpris. «Il évolue depuis plusieurs années au poste de numéro un à Paris, il a engrangé beaucoup de confiance, il travaille beaucoup à l'entraînement. Et il mérite tout ce qui lui arrive, en particulier ce soir. Mais je ne suis pas surpris car je connais sa qualité», a par exemple assuré Olivier Giroud. Paul Pogba le connaît lui depuis plus longtemps. Aucune surprise donc à le voir si brillant, et même une certaine fierté.
«Il a prouvé aujourd'hui. Il n'a pas eu de minute au Mondial et il est devenu titulaire aujourd'hui.
C'est comme si c'était un titulaire. Je ne suis pas surpris de sa performance. Personne je pense. Il bosse, toujours avec le sourire, un bon état d'esprit. Ce qu'il a montré aujourd'hui, c'est ce qu'il montre depuis toujours. Ça fait très longtemps que je le connais, et il progresse. Là où il est aujourd'hui, c'est lui qui est parti le chercher», a jugé un Pogba ravi de la prestation de son coéquipier. De là à modifier la hiérarchie instaurée par Didier Deschamps?