IL VEUT MARQUER CE MATCH DE SON EMPREINTE

Belmadi face à son premier test

Seule la victoire compte
Seule la victoire compte

Aujourd'hui, il s'agira de la rencontre à ne pas perdre pour les Verts face à la Gambie. D'un côté afin de stopper cette hémorragie de résultats et, de l'autre, pour augmenter davantage leurs chances de qualification à la phase finale de la CAN 2019 au Cameroun.

Pour le nouveau sélectionneur national, Djamel Belmadi, il s'agira d'un autre enjeu de taille: celui de réussir ses débuts en tant que premier responsable de cette sélection. Dans ses propos, il a indiqué avoir choisi des joueurs qui pourront relever le défi et revenir avec les trois points de Banjul.
L'ancien capitaine de cette même sélection a montré, dès sa prise de fonctions, la voie à ses joueurs, en indiquant que celui qui vient endosser le maillot des Verts, doit être «motivé à 200%» et ne chercher que la victoire. A vrai dire, il place haut la barre et assume bien ses dires. Aujourd'hui à partir de 17h30, il sentira, comme il l'a dit, une sensation exceptionnelle, celle de revêtir le maillot algérien en tant que sélectionneur national, cette fois-ci. Quoi de plus beau que de débuter cette première expérience par une victoire. Et cette victoire semble, sur papier, dans les cordes de Mahrez et consorts, face à un adversaire loin, très loin même, de constituer un foudre de guerre. Mais en football, la vigilance doit être toujours de mise, puisqu'une rencontre n'est jamais gagnée d'avance. Belmadi prend, outre le volet technico-tactique, les aspects extra-sportifs, notamment les conditions météorologiques et l'état de la pelouse. En tant que joueur, il a eu déjà à évoluer dans des conditions pareilles comme la quasi-majorité des éléments qu'il a retenus pour ce rendez-vous. Autrement dit, rien ne doit être laissé au hasard et aucun motif ne peut être acceptable dans le cas, par malheur, d'un échec aujourd'hui. Belmadi a été franc et direct avec ses joueurs, leur indiquant qu'il va redistribuer, dès à présent, les cartes pour donner la chance à tout le monde, mais «pas éternellement». Autrement dit, les joueurs doivent montrer, dès à présent, ce dont ils sont capables et ouvrir une nouvelle page sous les ordres d'un nouveau staff technique. «C'est une nouvelle page qui va s'écrire avec le nouveau sélectionneur. J'ai vu des joueurs très déterminés, il règne une bonne ambiance. Mon discours aux joueurs a été très court, mais a été bien reçu. Belmadi a exposé sa nouvelle vision, qui est simple mais ambitieuse. Il est déterminé à réaliser un bon travail. Je ne vais pas verser dans un optimisme béat, mais je pense très objectivement qu'il y a quelque chose de concret qui se construit», a assuré le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi. Une victoire, aujourd'hui, permettrait à Belmadi de marquer son territoire et surtout conforter la FAF sur le choix porté sur sa personne.
Il est vrai que ce match intervient dans des circonstances un peu particulières pour le nouveau patron des Verts, faute de temps, mais il se trouve qu'il ne veut se cacher derrière aucun motif n'ayant d'yeux que pour une victoire.

Echosde Banjul

AMBASSADEUR

Boualam Hacène, en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l'Algérie, auprès de la Gambie et du Cap Vert, avec résidence à Dakar (Sénégal), a rejoint jeudi Banjul pour accueillir la délégation algérienne, arrivée dans la soirée dans la capitale gambienne, en provenance d'Alger à bord d'un vol spécial. L'ambassadeur algérien s'est entretenu avec le manager général de la sélection Hakim Medane au niveau du lieu de résidence des Verts l'hôtel Ocean Bay.

INDIFFERENCE
Si la presse algérienne accorde beaucoup d'importance au match d'aujourd'hui, en témoigne la présence de journalistes des différents organes à Banjul, ce n'est pas le cas de la presse gambienne. Cette dernière réserve peu d'espace à la rencontre dans ses journaux et se contente d'informations basiques.

SUPPORTER
Contrairement aux précédents matchs en déplacement de l'Equipe nationale, les supporters algériens ont brillé par leur absence pour le voyage en Gambie, à l'exception d'un seul fan: il s'agit de Houari, natif d'Oran et établi en France, arrivé hier à l'aube à Banjul en provenance de Paris. Il sera la seule voix aujourd'hui pour prêter main forte aux coéquipiers du revenant Ryad Boudebouz.

METEO
Il a plu des cordes jeudi et hier à Banjul, ce qui a fini par inquiéter le manager général des Verts Hakim Medane, à l'approche du match: «Nous avons tout préparé pour le séjour de l'équipe Banjul, sauf que la pluie est venue nous surprendre», a-t-il indiqué. Contrairement aux jours précédents, la température est plutôt fraîche depuis jeudi, mais avec un temps nuageux.

VIDEO
Avant d'aller à Banjul, le sélectionneur national Djamel Belmadi a programmé une séance vidéo avec ses joueurs au Centre technique national de Sidi-Moussa, selon une source de la FAF. Cette séance de travail a permis aux Verts de décortiquer le jeu des Gambiens en visionnant un match disputé à domicile. Belmadi a insisté sur la nécessité de respecter les consignes pour gagner ce match.

HYGIENE
Youcef Ouznali, médecin vétérinaire qui accompagne tout le temps le manager général Hakim Medane pour la préparation du séjour des Verts avant chaque match, est très à cheval en matière du choix et de l'hygiène alimentaire. A Banjul, il s'est déplacé pour voir de visu, notamment les abattoirs de la viande halal vendue sur place.