Prévisions pour le 15 Novembre 2018

 Adrar Min 10 °C Max 23 °C
32
 Laghouat Min 9 °C Max 15 °C
28
 Batna Min 5 °C Max 17 °C
30
 Biskra Min 16 °C Max 23 °C
23
 Tamanrasset Min 12 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 15 °C
30
 Alger Min 13 °C Max 20 °C
30
 Saïda Min 9 °C Max 16 °C
30
 Annaba Min 12 °C Max 20 °C
28
 Mascara Min 10 °C Max 17 °C
39
 Ouargla Min 15 °C Max 26 °C
32
 Oran Min 12 °C Max 21 °C
39
 Illizi Min 13 °C Max 30 °C
32
 Tindouf Min 12 °C Max 22 °C
32
 Khenchela Min 6 °C Max 16 °C
30
 Mila Min 10 °C Max 20 °C
12
 Ghardaïa Min 11 °C Max 19 °C
32
Accueil |Sports |

UN MATCH JOUÉ DANS DES CONDITIONS PARTICULIÈRES:GAMBIE 1 ALGÉRIE 1

Enseignements d'un nul

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Enseignements d'un nul

Un point de gagné ou deux de perdus? Au regard des conditions dans lesquelles s'est joué le match de la sélection nationale face à la Gambie, à Banjul, pour le compte de la seconde journée des éliminatoires de la CAN 2019, ce point reste bon à prendre.

Le match a débuté avec une heure de retard, suite à des bousculades au niveau des tribunes qui ont causé la blessure de plusieurs supporters, alors que d'autres ont été contraints de sauter des tribunes et rentrer sur la main courante. Ce retard et le refus des Algériens de jouer avec la présence de supporters au bord du terrain ont perturbé Mahrez et consorts. La décision que ces derniers ont prise en acceptant de jouer le match était courageuse, affirme-t-on à l'unanimité. Même le coach Djamel Belmadi a indiqué que ce qu'il a retenu le plus dans cette rencontre, c'est ce courage de ses joueurs et leur envie de se battre pour les couleurs nationales en dépit de toutes les conditions. Belmadi n'était pas satisfait du résultat final, mais il l'a été pour l'attitude de ses joueurs. «Nous comprendrons que certains éléments ne puissent pas être complètement confiants, en raison de l'insécurité qui régnait dans le stade. Mais ils ont décidé de jouer et je les félicite. Nous ne sommes pas complètement satisfaits du résultat, mais l'attitude des joueurs était parfaite», a-t-il déclaré. Pour en revenir à la rencontre, le driver des Verts a montré ses intentions d'entrée de jeu, en optant pour un système de jeu en 4-2-3-1 porté vers l'offensif. Cela a fait que les Algériens ont imposé leur jeu dès le début, en témoigne le danger que créaient Bounedjah et Mahrez, dont les tentatives n'ont, hélas, apporté aucun changement sur le tableau d'affichage. La domination des Algériens s'est avérée stérile. Par ailleurs, le fait d'évoluer avec un bloc haut, pour faire pression sur l'adversaire, a laissé des espaces que ces derniers ont failli exploiter, n'était-ce la vigilance de M'bolhi mais aussi et surtout la présence d'un Tahrat des grands jours. Ce dernier a été, de par les avis unanimes, la belle surprise de cette rencontre, lui qui n'attendait pas avec le onze de départ. Après une première période sur un score nul et vierge, les Verts pensaient avoir fait le plus dur après l'ouverture du score par l'intermédiaire de Baghdad Bounedjah à la 47'. A la réception d'un long dégagement de la défense, le serial buteur algérien chipe le ballon à son vis-à-vis, avant de se jouer du reste de la défense gambienne et ouvrir le score d'un tir bien placé. Mais cette joie des Algériens n'a été que de courte durée, puisque les «Scorpions» parviendront à remettre les pendules à l'heure par Assan Ceesay, en trompant le dernier rempart algérien d'un tir à bout portant, deux minutes plus tard.
Les Verts continueront à dominer et créer le danger. Les changements apportés par Belmadi en cours du match, avec l'incorporation de Slimani et Feghouli qui ont donné plus de vivacité au secteur offensif algérien, mais sans qu'il y ait cette efficacité recherchée devant les buts de Modou Jobe.
Les deux équipes voient l'arbitre tunisien, Youssef Essrayri, siffler la fin de la partie, sans que les deux équipes ne parviennent à se départager. Un score qui, sur le plan comptable, arrange les Verts, avant la réception du dauphin béninois, lors de la prochaine journée au stade Mustapha-Tchaker de Blida.
Dans l'ensemble, la prestation des Verts était, certes, moyenne, mais des signes encourageants ont été dégagés, laissant leurs inconditionnels optimistes pour une suite bien meilleure, permettant de sortir la tête de l'eau et surtout, mettre un terme à une hémorragie de résultats qui n'a que trop duré. Belmadi a tenté, dans ce match, d'apporter sa touche, mais, faute de temps et évènements ayant émaillé cette première sortie, il n'a pas pu le faire de la manière qu'il voulait. D'ici le prochain match face au Bénin, il aura un peu plus de temps pour y parvenir.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha