Prévisions pour le 17 Novembre 2018

 Adrar Min 14 °C Max 24 °C
30
 Laghouat Min 9 °C Max 16 °C
30
 Batna Min 4 °C Max 13 °C
11
 Biskra Min 11 °C Max 17 °C
12
 Tamanrasset Min 14 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 10 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 12 °C Max 18 °C
47
 Saïda Min 7 °C Max 16 °C
30
 Annaba Min 13 °C Max 18 °C
12
 Mascara Min 8 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 11 °C Max 16 °C
12
 Oran Min 13 °C Max 20 °C
30
 Illizi Min 18 °C Max 23 °C
30
 Tindouf Min 10 °C Max 21 °C
30
 Khenchela Min 5 °C Max 14 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 17 °C
12
 Ghardaïa Min 11 °C Max 16 °C
39
Accueil |Sports |

ILS ONT RELEVÉ LE DÉFI MALGRÉ L'INSÉCURITÉ

Courageux étaient les Verts

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Penser dès maintenant au match face au BéninPenser dès maintenant au match face au Bénin

En début du résultat, jugé positif par plusieurs observateurs, face à la Gambie (1-1), les joueurs de l'Equipe nationale algérienne sont à féliciter pour leur courage de jouer dans des conditions très défavorables.

Il y a eu cette bousculade de plusieurs supporters locaux, qui a été suivie par cet envahissement de terrain et cette désorganisation et retard pour donner le coup d'envoi de la partie.
Devant des Algériens décidés à confirmer leur première victoire face au Togo et les Gambiens qui voulaient oublier leur première défaite dans ces qualifications du groupe «D» de la CAN 2019, le match s'annonçait dès lors très disputé entre les deux sélections. Et il était, donc, normal que ce match draine de grandes foules, à tel point que les tribunes du stade de Bakau n'ont pas réussi à contenir tout le monde.
D'ailleurs, la majorité des supporters voulait voir ces Algériens opérant dans de grands clubs européens, dont Mahrez, sociétaire de Manchester City.
Parmi ces supporters, plusieurs blessés, dont les cas les plus sérieux ont été pris en charge par les agents de la Protection civile avant d'être transférés à l'hôpital le plus proche.
Le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi a, dès lors, saisi son homologue gambien et le commissaire au match pour leur dire qu'il refusait de jouer dans ces conditions. «Il est anormal de faire jouer ce match dans de pareilles circonstances. Nous avons tenu pour responsable le commissaire au match sur ce qui pouvait se passer puisqu'il n'y avait pas de sécurité à l'intérieur du stade. Toutefois, il n'a rien voulu savoir. Il a appelé ses responsables au Caire, qui lui ont demandé de faire jouer ce match. Je ne comprends pas cette décision d'autant plus qu'on avait dépassé et de loin le temps réglementaire pour prendre la décision de faire jouer ce match. J'espère que la CAF va prendre en considération tout ce qui s'est passé ici et prendra les décisions qui s'imposent», a déclaré Zetchi.
Par ailleurs, le premier responsable de la FAF a même tenu à préciser qu' «il nous a dit si vous n'acceptez pas de jouer, assumez les conséquences». Zetchi, le coach des Verts et le commissaire au match sont entrés dans les vestiaires des Verts pour discuter avec les joueurs. Et finalement, ces derniers ont accepté de jouer le match comme l'a soutenu le commissaire au match en dépit des menaces d'insécurité qui caractérisaient ce début d'une rencontre qui n'est pourtant pas vraiment décisive.
Cette attitude des joueurs est tout à leur honneur, montrant ainsi à tout le monde que les Algériens sont prêts à faire face à tous les obstacles. Finalement, le match s'est joué dans une ambiance de fair-play sachant que c'est Bounedjah qui a ouvert la marque (47') avant que Ceesay n'égalise une minute plus tard.
Les Gambiens ont bien montré un grand fair-play, donnant ainsi indirectement raison au commissaire du match qui a insisté pour que le match soit joué. Zetchi a affirmé qu'il ne lâchera pas: «Soyez sûrs qu'on va envoyer un dossier à la CAF pour raconter avec détails ce qui s'est passé. Ce n'est pas normal qu'en 2018, on joue dans de pareilles conditions. Cela dit, je tiens à saluer le courage des joueurs, qui ont accepté de relever le défi et de prendre part au match malgré tout ce qui s'est passé.»
Le nouveau sélectionneur des Verts, Djamel Belmadi, lui-même ex-international algérien, verse dans le même sens: «Les joueurs ont décidé de jouer, je les félicite pour leur courage.»

Ils ont dit:

Kheïreddine Zetchi
«Le point pris est positif»

«Je remercie les joueurs et le staff technique. Les conditions difficiles vécues lors de cette rencontre étaient une bonne occasion pour retrouver l'âme de ce groupe. Les joueurs ont fait preuve d'un grand sens de responsabilité au moment où la décision de jouer le match a été prise. Les conditions de sécurité n'étaient pas présentes totalement. Sur le terrain, l'équipe nationale s'est bien comportée en dépit de l'état de la pelouse. C'est un bon point à prendre ici en Gambie, au vu de tout ce qu'on a vu. Je félicite les joueurs qui ont fait preuve de solidarité, en jouant dans de telles conditions. C'est surtout le groupe que je retiens, un coach qui a perdu la voix, à force de crier au bord du terrain, prouvant qu'il vit pleinement son match. Nous sommes tous dans la même aventure. Un petit groupe et un état d'esprit sont nés. C'est de cette manière qu'on va pouvoir se qualifier à la CAN-2019 et aller à la phase finale avec un très bon moral.»

Baghdad Bounedjah
«Nous avons adopté un plan offensif»

«Nous avons joué dans des conditions extrêmement difficiles. Attendre une heure et demie pour jouer n'était pas facile à gérer, mais nous avons relevé le défi avec ce match nul qui nous a satisfait. Nous avons adopté un plan offensif pour l'emporter, mais l'état de la pelouse ne nous a pas permis de développer notre jeu.»

Bensebaïni
«Nous avons hésité sur le but»

«Nous étions des hommes sur le terrain. L'Afrique ne nous fait pas peur maintenant. Ce qui s'est passé ne nous a pas déconcentrés, bien au contraire, ça nous a motivés pour tout donner. Pour ce qui est du but encaissé, je dirais qu'il y a eu une hésitation qui nous a coûtés cher, car nous ne nous sommes pas parlés».

Yacine Brahimi
«Nous sommes déçus par ce résultat»

«Les conditions de jeu étaient très compliquées, notamment la pelouse qui était impraticable. Mais nous ne sommes pas là pour se plaindre. Notre objectif était de gagner, ce qui fait que nous sommes déçus par ce résultat. Je tiens à mettre l'accent sur la solidarité entre les joueurs, tout le monde a répondu présent comme un seul homme.
Des matchs pareils, joués dans des conditions très compliquées se jouent sur des détails, même si nous avons eu l'opportunité de pouvoir marquer.
Prendre un but dans la foulée de l'ouverture du score est dû à de petites erreurs d'inattention qu'on va essayer d'effacer.
Je suis très fier de faire partie de ce groupe. Nous allons continuer à progresser.»

Mehdi Tahrat
«Il y a de la déception»

«Je suis très content de porter de nouveau le maillot de mon pays. Je suis un peu déçu du résultat. Je pense que nous avons eu l'occasion de gagner, il y a de la déception. Ça reste un bon point à prendre dans des conditions difficiles.
Au départ, ce n'était pas rassurant de jouer ce match, mais c'était notre décision.
Le public est à féliciter, parce qu'il s'est bien comporté.»

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha