PELOUSE NATURELLE DU NOUVEAU STADE D'ORAN

Les travaux prendront de 4 à 8 mois

Les travaux inhérents à la réalisation de la pelouse en gazon naturel du nouveau stade d'Oran de 40 000 places débuteront en octobre prochain et doivent durer entre 4 et 8 mois, a-t-on appris hier de la direction locale des équipements publics.

L'opération devra ainsi repousser à avril prochain la réception de cette importante infrastructure footballistique, réalisée dans le cadre des préparatifs de la ville pour l'organisation des Jeux méditerranéens en 2021, a indiqué le directeur de ce département, Mustapha Banouh.
Le choix de l'entreprise chargée de la création de la pelouse devrait se faire avant la fin de ce mois de septembre, et ce, sur proposition de la société chinoise réalisatrice du stade et du complexe olympique et en coordination avec le ministère de la Jeunesse et des Sports et la Fédération algérienne de football, a-t-on encore indiqué. La même source a estimé que les travaux du stade olympique ont avancé à hauteur de 85%, annonçant pour les jours à venir l'entame de la clôture de cette enceinte dont l'opération de la pose des sièges au niveau de toutes les tribunes a été achevée depuis plusieurs mois, en attendant aussi le début de la phase des essais des différents équipements techniques et logistiques de cette infrastructure. Lors d'une visite technique du ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, sur les lieux samedi dernier, il a déclaré avoir apprécié la «bonne cadence» des travaux qui ont permis à ce site de mieux avancer par rapport aux deux autres grands stades en cours de réalisations à Baraki (Alger) et Tizi Ouzou, insistant sur la nécessité de délivrer les trois infrastructures dans les délais fixés.
Le projet du complexe sportif, implanté dans la localité de Belgaïd à l'est d'Oran, a accusé un retard de plus de 5 ans.
Inscrit en décembre 2006, l'entreprise chinoise «Metallurgical China Construction» (MCC) avait promis de livrer le stade en fin 2012, un délai repoussé à fin 2017, puis à mars 2018, avant qu'il ne soit de nouveau ajourné vers la fin de l'année.
La totalité du complexe devrait être réceptionnée en fin d'année 2019, selon la DLEP. Le stade sera également dédié à l'athlétisme avec sa piste olympique et un parking de
1 500 places. Le complexe comptera aussi quatre terrains de réplique, dont deux en gazon naturel, une salle omnisports d'une capacité de 5 000 places, deux bassins olympiques couverts et un centre de formation pédagogique d'une capacité de 150 places.
Le village méditerranéen, lui, aura une capacité d'accueil de près de 5 000 lits. Il sera livré en tout début de l'année 2020, selon les prévisions de cette direction.