Prévisions pour le 22 Octobre 2018

 Adrar Min 20 °C Max 30 °C
30
 Laghouat Min 11 °C Max 25 °C
28
 Batna Min 10 °C Max 18 °C
30
 Biskra Min 15 °C Max 30 °C
32
 Tamanrasset Min 22 °C Max 31 °C
30
 Tlemcen Min 10 °C Max 20 °C
28
 Alger Min 16 °C Max 23 °C
39
 Saïda Min 10 °C Max 21 °C
28
 Annaba Min 16 °C Max 22 °C
12
 Mascara Min 12 °C Max 21 °C
28
 Ouargla Min 16 °C Max 31 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 23 °C
28
 Illizi Min 22 °C Max 32 °C
30
 Tindouf Min 19 °C Max 22 °C
39
 Khenchela Min 10 °C Max 17 °C
12
 Mila Min 13 °C Max 20 °C
11
 Ghardaïa Min 15 °C Max 28 °C
30
Accueil |Sports |

EN ATTENDANT LE MATCH DE MARDI À COTONOU

Les Verts font le boulot à Blida

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les Verts font le boulot à Blida

A voir les supporters affluer en grand nombre dans les gradins du stade Mustapha-Tchaker de Blida, à l'occasion de ce Algérie - Bénin, cela faisait rappeler aux nostalgiques «le bon vieux temps».

Dès l'ouverture des portes, plus de cinq heures avant le coup d'envoi de la partie, les férus de la sélection nationale ont commencé à prendre place en attendant avec impatience de voir à l'oeuvre la production des leurs sous l'ère de Djamel Belmadi. Au coup de sifflet final, avec une victoire bien méritée de l'Algérie (2-0), tout le monde, ou presque, est sorti en faisant le même constat, pour dire que cette équipe finira, très prochainement, par retrouver son rythme de croisière et se remettre dans la place qui est la sienne. Même s' «il reste du travail à faire», de l'avis même de Djamel Belmadi, il n'en demeure pas moins que les joueurs ont retrouvé cet état d'esprit combatif qui leur manquait, cette discipline tactique qui leur faisait défaut, mais aussi et surtout cette complicité sur le terrain qui n'a laissé aucune chance à leurs adversaires pour imposer leur jeu.
Cette victoire algérienne permet aux coéquipiers du capitaine du soir, Riyad Mahrez, de se donner de l'air en tête de leur groupe avec 3 points d'avance sur leur victime du soir-même.
Dans cette rencontre, et de par l'avis des spécialistes, l'on a commencé à sentir la touche de Djamel Belmadi, lui qui s'est dit enchanté de fouler une nouvelle fois les terrains algériens, en tant que sélectionneur à cette occasion, après l'avoir fait déjà en tant que joueur. Le technicien algérien a adopté, comme il fallait s'y attendre, un schéma offensif, avec son 4-2-3-1. Même lorsque son équipe menait au score (2-0) sur des réalisations de Ramy Bensebaïni (21') et du serial buteur Baghdad Bounedjah (73'), Belmadi est resté fidèle à sa stratégie, celle de toujours porter la balle vers le haut et presser dans le carré adverse. Promu en capitaine, Mahrez a accompli, cette fois-ci, le double rôle qu'on lui demandait toujours: attaquer et assurer la couverture du latéral droit quand ce dernier monte. Et comme c'est le très remuant Youcef Attal qui jouait sur le flanc droit, Mahrez se voyait chaque fois obligé de revenir en arrière.
C'est d'ailleurs l'un des points qu'on reprochait souvent au Citizen, scotché habituellement en attaque en train d'attendre que les balles lui parviennent pour trouver des solutions offensives.
A sa sortie du terrain, il a eu droit à une standing ovation de la part de supporters reconnaissants des efforts qu'il a fournis.
Attal, quant à lui, a été la bonne surprise de la soirée. Le pensionnaire de l'OGC Nice a été au four et au moulin, contribuant non seulement aux actions offensives, mais il était souvent là pour défendre.
Belmadi commence aussi à retrouver la paire centrale qu'il cherchait, à savoir Bensebaïni - Tahrat, «et qui n'est pas composée automatiquement des meilleurs joueurs». Rassurant, le latéral gauche Mohamed Farès a réalisé un sans-faute, tentant moult fois de créer le danger en attaque de par sa force d'incursion. Yassine Benzia, lui, a joué en meneur de jeu en accomplissant sa mission, correctement. Ce fut aussi le cas pour Bounedjah, tel un véritable poison pour les défenses, et qui a enchaîné par un second but, après celui inscrit à Banjul face à la Gambie (1-1) lors de la dernière journée.
Feghouli, qui retrouve sa place de titulaire avec Galatasary après un début de saison très difficile, a marqué de son empreinte cette rencontre, à laquelle il a pris part aux 20 dernières minutes.
Ayant hérité du brassard de capitaine après la sortie de Mahrez, Feghouli a délivré la passe du second but pour Bounedjah, a créé le danger lançant un signal fort à Belmadi, qu'il pourra compter sur lui à tout moment.
Le maillon faible est resté, dans ce match, la paire de récupération Taïder - Bentaleb.
Les deux joueurs étaient dans un jour sans, comme lors des derniers matchs, ne pouvant remplir le rôle que leur a demandé Belmadi, qui était celui de porter la balle vers le haut. Un point bien pris en compte par le sélectionneur national en prévision des prochaines sorties, à commencer par celle de mardi prochain à Cotonou. Une rencontre qui, faut-il l'avouer, ne sera pas une sinécure.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha