FINALE RETOUR DE LA LIGUE DES CHAMPIONS D'AFRIQUE:ES TUNIS -AL AHLY DU CAIRE, DEMAIN À 20H À RADÈS

Les Tunisiens ne veulent pas abdiquer

Rien n'est encore joué
Rien n'est encore joué

Les joueurs de l'Espérance sont loin d'avoir rendu les armes après avoir été battus au match-aller, la semaine passée à Alexandrie (3-1).

Le choc final entre les deux meilleures équipes africaines en Ligue des champions cette saison, l'ES Tunis et Al Ahly du Caire, prévu demain au stade de Radès dans la banlieue de Tunis, s'annonce des plus disputés et surtout des plus indécis. Les joueurs de l'Espérance sont loin d'avoir rendu les armes après avoir été battus au match aller, la semaine passée à Alexandrie (3-1). Ce match aller n'a pas été à la hauteur du standing des deux équipes en raison de l'enjeu et de l'étiquette derby. Et l'émotion l'a bien remportée sur le fair-play sportif. L'arbitre international algérien qui a accordé trois penalties dans ce match a été sévèrement critiqué au point où en Tunisie, on annonce qu'il est déjà sanctionné et qu'il ne sera pas présent pour le prochain Mondial.
Les Tunisiens reprochaient à l'international algérien d'avoir favorisé l'équipe égyptienne, voire même l'accusent de corruption. Ce n'est pas fréquent qu'un arbitre siffle trois penalties au cours d'une finale. Et cela ne s'est jamais produit qu'il sollicite deux fois sur trois l'assistance vidéo à l'arbitrage - VAR dont c'était la première apparition dans un match de Ligue des Champions en Afrique. Si Abid-Charef a commis des erreurs ayant eu une influence directe sur le résultat final, il semble qu'il ait été victime d'un piège nommé Bakary Gassama. Il faut savoir que le trio chargé du VAR à l'occasion était composé de Bakary Gassama (Gambie), Samba El Hadji Malik (Sénégal) et Camara Djabril (Sénégal). Et c'est, selon certaines sources, Gassama qui serait derrière toute la manoeuvre en ne montrant pas tout à Abid Charef. Et au passage, il est important de signaler que le porte-parole de la FIFA, Segolini, a révélé que l'arbitre algérien Mehdi Abid Charef n'a pas été exclu de la prochaine Coupe du monde de la FIFA. Segolini a confirmé que la liste des arbitres pour la Coupe du monde des clubs de la FIFA à Abou Dhabi n'a pas été révisée. Mehdi Abid-Charef participera à la Coupe du monde des clubs en décembre, où il sera le seul arbitre africain à participer au tournoi. Pour revenir au match de demain, il est utile de noter que du côté tunisien le staff technique devrait se passer des services de son défenseur Dhaouadi et Kom suspendus pour cumuls de cartons. Du côté égyptien, le président du conseil de discipline de la Confédération africaine de football, M. Raymond Hack, a annoncé le 5 novembre qu'après avoir visionné la vidéo du joueur N°9 Oualid Azaro, celui-ci est suspendu pour les deux matches suivants. D'ailleurs, les Egyptiens ont prévu de renforcer leur sécurité à Tunis puisque leur président a donné l'ordre aux responsables de l'hôtel où loge l'équipe de ne permettre à personne en dehors de la délégation du Ahly d'approcher les joueurs pour ne pas les perturber. Les entraînements sont prévus également à huis clos sans présence de la presse ni des supporters du côté des Egyptiens. Reste que les Tunisiens peuvent bien revenir au score et arracher enfin leur troisième trophée de cette Ligue des champions demain.