Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Sports |

CHAMPIONNAT D'AFRIQUE MILITAIRE DE BOXE

L'Algérie sacrée par équipes

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

A l'issue de cette consécration, le sélectionneur national Brahim Bedjaoui s'est montré «très satisfait» des résultats enregistrés, «qui dépassent tous les objectifs assignés avant le début de cette compétition».

La sélection algérienne a été sacrée championne d'Afrique militaire de boxe par équipes en remportant dix médailles d'or à l'issue des finales de la 5e édition qui a pris fin jeudi au Centre de regroupement et de préparation des équipes nationales militaires de Ben Aknoun (Alger).
Les boxeurs algériens ont fait une razzia en dominant de bout en bout les finales du championnat d'Afrique avec cette moisson, devant le Kenya et la Tunisie. La sélection algérienne a commencé par frapper très fort en plaçant dix boxeurs en finale, suivie du Kenya (5) et de la Tunisie (2).
A l'issue de cette consécration, le sélectionneur national Brahim Bedjaoui s'est montré «très satisfait» des résultats enregistrés lors de cette 5e édition «qui dépassent tous les objectifs assignés avant le début de cette compétition». «En effet, il ne faut pas oublier que la boxe algérienne n'a pas remporté le titre africain par équipes depuis 2007 à Madagascar, c'est pour cette raison que nous étions plus que jamais déterminés à monter sur la plus haute marche du podium après deux ans de préparation et de sacrifices», a confié Bedjaoui à l'APS.
Pour le coach national, les boxeurs algériens ont démontré plus de volonté et d'agressivité sur le ring par rapport à leurs adversaires, notamment les Kényans, présents avec cinq pugilistes en finale.
«Je pense que le fait d'organiser la compétition chez nous en Algérie a donné plus de motivation et de rigueur à nos jeunes boxeurs qui méritent amplement ce sacre africain, devant des Kényans très adroits, sans oublier les Tunisiens et Marocains, tous médaillés africains chez les civils», a-t-il dit.
La cérémonie de clôture du 5e championnat d'Afrique militaire de boxe a été rehaussée par la présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, et du général-major Zerrad Chérif, chef du Département Emploi et Préparation de l'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP).

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha