Accueil |Sports |

Seidou Mbombo Njoya nouveau président de la Fédération

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Deux semaines après avoir perdu la CAN-2019, la Fédération camerounaise de football s'est trouvé un président: Seidou Mbombo Njoya a été élu mercredi dernier à la tête de la Fécafoot, après plus d'un an de gestion intérimaire décidée par la FIFA.
Sur 66 votants, Seidou Mbombo Njoya, ancien vice-président de l'instance dirigeante du football camerounais, a récolté 46 voix contre 17 pour l'ex-gardien des Lions indomptables Joseph-Antoine Bell, son principal challenger, selon le décompte fait au terme du scrutin retransmis en direct par la chaîne publique d'information en continu CRTV News.
Cette élection met un terme à une longue période de crise à la Fécafoot: en 2013, un «comité de normalisation» avait été mis en place à la Fédération après l'arrestation de son ex-président Iya Mohammed, accusé de détournement de fonds publics à la Société de développement du coton (Sodécoton), dont il avait été le directeur général.
Au moment de l'interpellation de iya Mohammed, Seidou Mbombo Njoya occupait le poste de vice-président de la Fécafoot. En 2015, un nouveau président, Tombi A Roko Sidiki, avait été élu, mais son élection avait été annulée deux ans après par le Tribunal arbitral du sport (TAS).
Un nouveau comité de normalisation avait été mis en place dès 2017 et assurait jusqu'à présent la gestion de la Fédération. Bien avant le scrutin de mercredi, des voix se sont élevées au sein du corps électoral pour dénoncer une élection à l'issue connue d'avance.
Le nouveau président entre en fonction moins de deux semaines après la décision de la Confédération africaine de football de retirer au Cameroun l'organisation de la CAN-2019. La CAF a estimé que l'état d'avancement des travaux par le Cameroun pour ce tournoi était insuffisant.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha