Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Sports |

BALLON D'OR ALGÉRIEN

Bounedjah haut la main

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Bounedjah haut la main

Auteur de 59 buts au cours de l'année écoulée, l'attaquant d'Al Sadd (Qatar), Baghdad Bounedjah, a été élu, sans surprise, Ballon d'or algérien 2018. Un trophée décerné par les deux quotidiens spécialisés, El Heddaf et Le Buteur.

Le joueur de 27 ans, qui succède au palmarès au latéral gauche de Naples, Faouzi Ghoulam, a reçu son trophée des mains de la légende brésilienne, Roberto Carlos, invité d'honneur de cette cérémonie organisée à l'opéra d'Alger. Une consécration somme toute méritée pour le buteur le plus prolifique au monde de l'année 2018. Bounedjah a devancé Youcef Attal (OGC Nice) et Youcef Belaïli (ES Tunis), tandis que Riyad Mahrez (Manchester City) et Yacine Brahimi (Porto) ne terminent même pas sur le podium. Ce sont les capitaines, entraîneurs et présidents des clubs de la Ligue 1 algérienne qui ont voté avec le sélectionneur et le capitaine de la sélection, ainsi que les journalistes de différents médias.
Le natif d'Oran, passé par l'USM Harrach et l'ES Sahel, était très ému au moment de l'annonce de son nom par l'ancienne vedette brésilienne du Real Madrid. Bounedjah a été félicité par son équipier à Al-Sadd, Xavi Hernandez, et le sélectionneur de l'équipe de France, Championne du monde, Didier Deschamps qui a déclaré: «Je dédie ce trophée à la mémoire de ma mère, décédée en 2011, mais aussi à mon père. Cette consécration viendra récompenser ma saison avec Al-Sadd et l'équipe nationale où je compte aller le plus loin possible, lors de la prochaine CAN en Egypte.»
Malgré les critiques dont il a fait l'objet, après avoir opté pour le championnat qatari, à un âge où la plupart des attaquants talentueux cherchent à se tester en Europe, Bounedjah n'a pas baissé les bras et a continué à travailler pour atteindre son niveau actuel. A chaque mercato, il est annoncé dans un club européen, notamment en Espagne et en France, mais a préféré rester à Al Sadd, avec lequel il a prolongé, récemment, son bail jusqu'à l'an 2022.

Carlos: «Très heureux d'être ici»
L'invité d'honneur de cette cérémonie, Roberto Carlos, s'est dit «heureux de partager cette soirée avec tout ce beau monde». «Le football c'est ma vie. Et je suis toujours fier d'assister à des cérémonies pareilles», a-t-il affirmé.
Les organisateurs ne pouvaient passer cette occasion sans questionner Carlos sur le secret de ses coups francs. En réponse, l'ancien joueur du Real dira: «Le seul secret derrière mes frappes c'est le travail. Je m'entraînais beaucoup. J'étais le premier à l'entraînement et le dernier à quitter le terrain.» Cette cérémonie a été rehaussée par la présence des ministres de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, de la Culture, Azzedine Mihoubi, de la Communication, Djamel Kaouane, ainsi que le président du COA et de l'ACNOA, Mustapha Berraf et le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh.

Pour que nul n'oublie Lalmas et Benferhat
Comme à l'accoutumée, l'occasion était de se remémorer les joueurs ayant marqué de leur empreinte l'histoire du football algérien. Cette fois-ci, un vibrant hommage a été rendu à titre posthume aux défunts, Hacène Lalmas, meilleur joueur algérien de tous les temps, et Tahar Benferhat, l'ex-capitaine des Verts dans les années 60 et 70. Un Ballon d'or honorifique a été attribué à deux footballeurs de la sélection algérienne, ayant marqué les années 80 et 90, à savoir le gardien de but, Mehdi Cerbah, et le «renard des surfaces», Isaâd Bourahli. L'ex-capitaine des Verts de la JSK, Moussa Saïd, a reçu «un Prix spécial» pour l'ensemble de sa carrière, notamment avec l'AJ Auxerre (France) Tottenham (Angleterre) et le FC Valence.

Le CSC, meilleure équipe de l'année
Ayant renoué avec les titres après plus de deux décennies de disette, l'équipe du CSC Constantine, championne d'Algérie en titre, s'est vue décerner le trophée de la meilleure équipe de la saison 2017-2018. Une juste récompense pour une équipe qui a dominé de bout en bout les débats en championnat, et actuellement qualifiée pour la phase des poules de la Ligue des champions d'Afrique.
Et alors que le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a reçu le titre du Meilleur entraîneur de l'année, un Prix spécial a été également décerné aux entraîneurs, Abdelkader Amrani, champion d'Algérie avec le CSC, Cherif El-Ouazzani, sacré en coupe d'Algérie avec l'USM Bel Abbès, ainsi que Bilel Dziri pour son parcours avec le NA Hussein-Dey, invincible pendant 22 matchs.

Le rempart nommé Zeghba
Pour le trophée du meilleur gardien de but, la logique a fait que le choix s'est porté sur le portier de l'ES Sétif, Mustapha Zeghba, qui a succédé à Abdelkader Salhi, également nominé pour cette édition aux côtés de Raïs M'bolhi et Azzedine Doukha. Celui du meilleur joueur local est revenu au milieu de terrain de l'USM Alger, Abderrahmane Meziane, alors que son ancien coéquipier, Oussama Darfalou, actuellement pensionnaire de Vitesse Arnhem (Pays-Bas), a reçu le trophée du Soulier d'or, récompensant le meilleur buteur la saison 2017-2018, (18 buts). Autre récompense, celle du meilleur joueur étranger évoluant dans le Championnat national est revenue au très remuant milieu de terrain du MC Alger, le Malgache Brahim Amada.
La révélation du Championnat national de Ligue1, en l'occurrence le milieu de terrain du Paradou AC, Hichem Boudaoui (19 ans), a été désigné meilleur joueur espoir de la saison, alors que le Prix du meilleur public est revenu aux supporters de la JS Kabylie.

L'heure de la réconciliation
Le fait marquant de cette soirée, qui a poussé tous les présents à se lever comme un seul homme pour applaudir l'initiative, était sans nul doute le moment de réconciliation entre les présidents de la JS Kabylie, Cherif Mellal, le directeur sportif du MC Alger, Kamel Kaci-Saïd et le manager général du CS Constantine, Tarek Arama.
Un geste qui rappelle, en premier lieu, que le football est avant tout une partie de plaisir et qu'il faudra veiller, par tous les moyens, à combattre le fléau de la violence dans les stades. «L'esprit olympique est lié aux valeurs et aux idéaux de l'Olympisme. Vive le sport et vive l'Algérie!», a déclaré Mustapha Berraf.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha