Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Sports |

À L'APPROCHE DE LA CAN-2019

Ces joueurs qui inquiètent Belmadi

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Ces joueurs qui inquiètent Belmadi

Le tournoi africain des nations (CAN-2019) approche à grands pas. Il aura lieu du 7 au 30 juin prochain en Egypte, pays désigné après le retrait de l'organisation au Cameroun, jugé non prêt pour accueillir une manifestation de cette envergure.

La sélection nationale algérienne, qui fera partie du lot prenant part à ce rendez-vous, avant même la dernière journée de éliminatoires, où elle recevra le mois prochain à Blida la Gambie, ambitionne sous les commandes de Djamel Belmadi, de marquer ce tournoi de son emprunte. Le driver des Verts a montré la voie à ses protégés en leur indiquant que le voyage vers le pays des Pharaons ne sera pas pour le tourisme. Il a placé la barre très haut, en affirmant que l'EN n'a rien à envier aux autres sélections et qu'elle doit se fixer le titre suprême comme objectif. Si les joueurs le suivent dans ce raisonnement, il n'en demeure pas moins que la situation de plusieurs d'entre eux avec leurs clubs respectifs n'inspire pas vraiment confiance. Certains éléments, dont des cadres et des jokers de luxe, ne jouent pratiquement plus et n'arrivent surtout pas à suivre le rythme de la concurrence imposé au sein de leurs équipes. C'est le cas de le dire pour Riyad Mahrez. La star algérienne de Manchester City semble ne plus figurer dans les plans de Pep Guardiola. Arrivé en grande pompe cet été, il a débuté la saison en fanfare avant de devenir le remplaçant du remplaçant. Le technicien espagnol a beau justifier son choix en indiquant qu'il fait tourner son effectif suivant les rencontres.
«C'est une décision tactique de rotation. Je connais le potentiel du joueur et je sais qu'il sera décisif pour la fin de la saison», rassure Pep. Mais Mahrez n'est utilisé que quand il s'agit de matchs de coupe face à des équipes de paliers inférieurs. Pour le reste, il se contente de cirer le banc. Un cas qui préoccupe au plus haut point Belmadi, d'autant plus qu'il s'agit de la plaque tournante de son équipe. Arriver à la CAN-2019 avec du temps de jeu aussi réduit n'arrangera les affaires d'aucune des deux parties (équipe et joueurs). A ce cas, vient s'ajouter celui de Yassine Benzia. Son club turc, Fenerbahçe, a barré son nom de la liste des joueurs qualifiés pour la seconde partie de la saison, «pour des raisons techniques». Une décision qui a mis l'ancien Lyonnais dans une mauvaise posture. Il cherche, depuis, à rebondir au plus vite avant la CAN, et il ne lui reste que la Chine, la Russie ou le MLS, là où le marché des transferts est toujours en cours. Son coéquipier et compatriote, Islam Slimani, et même s'il figure dans la liste des joueurs retenus par les Turcs, il n'en demeure pas moins que sa forme du moment n'est guère rassurante. Il a perdu sa confiance, son jeu et son sens de buts, faisant qu'il risque de ne pas apporter grand-chose à l'EN si sa situation reste en l'état. Le défenseur du RC Lens, Mehdi Tahrat, qui a donné une certaine stabilité à l'arrière-garde des Verts a été malchanceux, avec une blessure au genou qui l'éloignera des terrains jusqu'à la fin du mois de mars. Rien n'est assuré pour lui après son retour, puisque cela dépendra des performances de celui qui le remplacera chez les Sang et Or.

Quel plan B?
Au moment où le joueur de l'O Lyon, Houssem Aouar, a déféré sa réponse concernant le choix de son équipe nationale, entre l'Algérie et la France, jusqu'à la fin de la saison en cours, il reste à s'interroger sur les autres possibilités qui se présentent, désormais, pour Belmadi. Certaines sources affirment qu'il effectuera une tournée prochainement pour superviser certains joueurs, mais toujours est-il qu'il ne faut pas s'attendre à de gros renforts.
Cela chamboulera, le cas échéant, l'équipe puisque le fait d'injecter plusieurs joueurs à la fois, risque de déstabiliser l'équipe et, ainsi, compliquer la mission en terre égyptienne. L'autre opportunité est celle de refaire appel à des joueurs qui ont déjà porté les couleurs nationales et qui connaissent bien l'entourage de la sélection. Dans ce cas, l'on parle de Sofiane Hanni, qui revient en force avec le Spartak Moscou, ou encore Riyad Boudebouz, qui espère relancer sa carrière en optant pour le Celta Vigo.

Le joueur du cru dans l'expectative
Et même s'il tente, tant bien que mal, d'enterrer le débat qui concerne le joueur local, Belmadi se voit toujours confronté à ce sujet. Il est somme toute logique de se poser la question concernant le choix des joueurs évoluant dans le Championnat national dans la liste finale pour la CAN.
Lors du dernier stage effectué avec l'EN A' et le match remporté au Qatar (1-0) face à la sélection locale, sacrée un peu plus tard championne d'Asie, Belmadi a coché sur son calepin quelques joueurs qui ont su tirer leur épingle du jeu. Trois éléments lui auraient tapé dans l'oeil et qui seront encore supervisés avant que le choix ne soit fait définitivement. Quoi qu'il en soit, et quels que soient les éléments sélectionnés pour cette CAN, Belmadi ne veut pas changer d'ambition. Pour lui, les Verts doivent rallier l'Egypte dans la peau d'un favori.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha