Accueil |Sports |

FÉDÉRATION ALGÉRIENNE DES SPORTS MÉCANIQUES

Karim Benhamiche nouveau président

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Du pain sur la planche pour le nouveau présidentDu pain sur la planche pour le nouveau président

Benhamiche, président de la Ligue d'Alger depuis 25 ans, n'avait qu'un seul concurrent à la présidence de la FASM, à savoir Khadidja Ben Mahrouche, présidente de la Ligue de Laghouat.

Le nouveau président de la Fédération algérienne des sports mécaniques (FASM), Karim Benhamiche, a annoncé à Alger que sa «première mission» en tant que nouvel homme fort de l'instance consistera à «éclaircir les ambiguïtés» relevées dans la gestion de son prédécesseur, Amir Benamar, particulièrement sur le plan financier. Benamar avait dirigé la FASM par intérim suite au décès tragique de l'ancien président, Chihab Bahloul, qui avait succombé à une crise cardiaque. Mais sa gestion n'a pas été exempte de tout reproche, ce qui a d'ailleurs contraint les membres de l'Assemblée générale à rejeter ses bilans moral et financier pour l'année 2018. Les dettes de l'instance ont été évaluées, en effet, à 1,9 milliard de centimes, ce qui constitue une première pour l'instance depuis sa création. D'où d'ailleurs la réaction des membres de l'Assemblée, qui, dès la fin de l'Assemblée générale ordinaire (AGO), avaient demandé l'ouverture d'une enquête à ce propos. «La Fédération usera de tous les moyens légaux pour mettre au clair ce qui a été fait par nos prédécesseurs et elle soutiendra le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) dans les investigations qu'il mènera dans ce sens», a ajouté Benhamiche, intronisé samedi à la tête de la FASM, à l'issue de l'AGE de l'instance, tenue à Souidania. Benhamiche, président de la Ligue d'Alger depuis 25 ans, n'avait qu'un seul concurrent à la présidence de la FASM. Il s'agit de Khadidja Ben Mahrouche, la présidente de la Ligue de Laghouat. Le vote des membres de l'Assemblée, ayant visiblement privilégié la carte de l'expérience, a tourné à l'avantage de Benhamiche, avec 24 voix contre seulement 12 pour Mme Mahrouche. Benhamiche s'est «engagé à promouvoir la discipline», particulièrement en karting, une spécialité dans laquelle il compte organiser un Championnat national et international. Le nouveau président de la FASM, qui se présente comme «le rassembleur de toutes les bonnes volontés» s'est également engagé à «apporter un soutien matériel aux Ligues et aux clubs formateurs, pour promouvoir même le facteur humain, à travers la formation constante de nouveaux jeunes talents». Benhamiche, qui présidera la FASM pour la continuité du mandat olympique 2016-2020, a promis d'autres «actions d'envergure» dans son programme, notamment «l'instauration d'un championnat de Drift» et une «participation régulière aux compétitions internationales de haut niveau». Par ailleurs, le nouveau Bureau fédéral est composé de: Rafik Ali Pacha, Ali Lamri, Youcef Khalef, Rami Mohand, Zaoud Bellatrèche, Fethi Benaïssa et Omar Megari. - Membres réservistes: Amine Laïbi, Abdelkader Meddad et Hadj Mohamed Zegrir.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha