Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Sports |

CHELSEA

Sarri en pleine tempête

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Sarri en pleine tempête

Ça sent le roussi pour Maurizio Sarri! Son Chelsea a dit adieu à la FA Cup lundi soir, après avoir été battu à domicile en 8es de finale par Manchester United (0-2).

Les supporters présents à Stamford Bridge n'ont d'ailleurs pas épargné le technicien italien après ce nouveau revers - le 3e lors des cinq dernières rencontres disputées par les Blues - critiquant ouvertement le style de jeu pratiqué par son équipe. Interrogé à l'issue de la rencontre, le manager londonien a affiché un détachement surprenant face à ces invectives. «C'est la première fois que j'entends ces chants, mais il y a une première fois à tout», a-t-il lancé. «Je suis inquiet des résultats, pas des supporters. Je peux comprendre la situation et nos supporters, parce que le résultat n'était pas bon», a-t-il précisé. À la question sur son avenir, il n'a pas semblé préoccupé. «J'étais inquiet lorsque j'étais entraîneur en Serie B en Italie. Pas maintenant», a-t-il lâché. Incapable de dire si ses joueurs étaient toujours derrière lui, l'ancien coach de Naples s'est contenté d'affirmer qu'il s'entendait toujours bien avec eux. «Les relations sont bonnes. (...) Je ne suis pas capable de tirer d'eux un très haut niveau d'agressivité et de détermination», a-t-il avoué, sans forcément tirer la sonnette d'alarme. «Si nous gagnons trois ou quatre matchs d'affilée, tout sera oublié», a-t-il glissé. Alors qu'il avait séduit tout son monde lors de ses premiers mois outre-Manche, Maurizio Sarri se retrouve aujourd'hui dans l'oeil du cyclone. Les médias s'en donnent à coeur joie, tout comme les consultants. Ancienne légende d'Arsenal et de la sélection d'Angleterre, Martin Keown, chroniqueur pour la BBC et le Daily Mail, s'est par exemple demandé pourquoi Callum Hudson-Odoi, retenu cet hiver malgré plusieurs offensives du Bayern Munich, ne jouait pas davantage. «Est-ce que c'est une décision politique? Je ne sais pas, mais c'est une décision stupide», a-t-il indiqué. Maurizio Sarri, sous contrat jusqu'en juin 2021, résistera-t-il à cette tempête?

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha