Accueil |Sports |

LA TITULARISATION DU JOUEUR ALGÉRIEN AVEC NAPLES FAIT DÉBAT

Volpecina prend la défense de Ghoulam

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'international algérien ne baisse pas les brasL'international algérien ne baisse pas les bras

Les regards en Italie seront braqués, ce soir à partir de 20h30, vers le stade San Paolo, où Naples reçoit la Juventus, dans le cadre de la 26e journée de la Serie A.

Une rencontre au sommet même si l'écart de points entre le leader, la Juve, et le dauphin napolitain est de 13 points. Alors que la titularisation du latéral gauche napolitain, Faouzi Ghoulam, fait débat en interne, en raison de sa forme du moment, Giuseppe Volpecina, ancien défenseur du club entre 1977 et 1987, a pris sa défense. Il a estimé qu'au vu de la longue absence Ghoulam (13 mois, Ndlr) à cause de sa blessure, il ne fallait pas s'attendre à grand-chose de sa part. «Personnellement, je préfère voir Ghoulam titulaire. Il est plus complet par rapport à ses concurrents. Cependant, il faut avoir un peu plus de patience avec lui, car après sa blessure, on ne peut pas s'attendre à ce qu'il soit déjà au sommet. Ce sont des blessures graves qui nécessitent du temps pour que le joueur puisse retrouver son meilleur niveau», a-t-il déclaré. Et d'ajouter: «Avant sa blessure, il avait beaucoup progressé. Il était devenu l'un des meilleurs joueurs d'Europe dans son poste, parce qu'il s'était aussi amélioré dans les phases défensives. Mario Rui (son concurrent, Ndlr) est également un excellent arrière, mais ma préférence va vers Ghoulam.» Si Giuseppe Volpecina a pris la défense du joueur algérien, cela n'a pas été le cas de l'autre ancien joueur de Naples, Maurizio Campagnoni, actuellement journaliste de Sky Sport. Pour ce dernier, il faut prendre en compte la forme actuelle des joueurs pour trancher quant à leur titularisation, et non par rapport aux qualités intrinsèques. «Du moment que Ghoulam n'a pas encore atteint son vrai niveau, je lui préfère l'Albanais Esaid Hysaj, plus frais que lui», a-t-il dit. Dans tout ce débat qui tourne autour de Ghoulam, un autre technicien suit de très près l'évolution de la situation. Il s'agit du driver de l'Equipe nationale algérienne, Djamel Belmadi. Ce dernier qui devrait peaufiner prochainement sa liste pour la CAN-2019 en Egypte, espère pouvoir compter sur Ghoulam, lequel serait d'un grand apport aux Verts. Mais Belmadi préfère temporiser avant de prendre sa décision. La présence de Mohamed Farès, latéral gauche de SPAL est une assurance pour le sélectionneur, certes, surtout au vu de ce qu'il montre actuellement avec son équipe, mais avec Ghoulam, ce sera, de par les avis unanimes, un apport considérable pour les Algériens dans ce tournoi continental.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha