Accueil |Sports |

LIGUE DE FOOTBALL PROFESSIONNEL

Medouar songe à quitter la présidence

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Medouar ne peut plus tenirMedouar ne peut plus tenir

Medouar avait été élu à la tête de la LFP le 21 juin 2018, récoltant 19 voix contre 7 pour Azeddine Arab (ES Sétif), 6 pour Mohamed El-Morro (ASM Oran) et 4 pour Mourad Lahlou (NA Husseïn-Dey).

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Abdelkrim Medouar a brandi la menace de quitter son poste, contestant la gestion de son instance, neuf mois après son élection en remplacement de Mahfoud Kerbadj. «Je ne suis pas satisfait de ce qui se passe actuellement au niveau de la gestion de la LFP. Je ne suis pas venu pour entrer en conflit avec les gens et prendre constamment mes précautions vis-à-vis d'un fonctionnaire de la Ligue, d'un journaliste, ou d'un membre d'une structure. Si la situation persiste, je ne suis pas prêt à continuer. Je ne peux pas rester pour me torturer davantage», a affirmé Medouar lundi soir sur le plateau de l'émission «Studio Foot» de la chaîne Echourouk News. Pourtant, en novembre dernier, Abdelkrim Medouar avait rejeté toute idée de démissionner de son poste: «Je n'ai jamais songé à démissionner. Je ne le ferai jamais. J'ai été élu démocratiquement en m'appuyant sur la confiance des membres de l'assemblée générale.» Des propos tenus à l'issue du conflit avec les membres du Bureau exécutif de la LFP. «Jusqu'au jour d'aujourd'hui, je n'ai pas trouvé ce que je cherchais au niveau de la LFP. Je me vois comme un pompier, contraint à chaque fois d'éteindre le feu. Ce n'est guère la gestion d'une Ligue professionnelle», a-t-il conclu. Ce revirement intervient au moment où plusieurs rencontres ont été reportées en raison du mouvement de manifestations populaires, ce qui va prolonger la compétition au-delà des délais fixés initialement. Medouar a affirmé, dans son intervention lors du Bureau fédéral de la FAF, que la reprogrammation du match de la coupe entre l'ESS et l'USM Annaba a gêné le calendrier de la Ligue 1. Le relevé des conclusions du BF indique dans ce sillage: «Le président de la LFP regrette que la Commission de la coupe d'Algérie reprogramme le match retour des quarts de finale de la coupe opposant l'ESS à l'USMAn pour le 27 février au lieu du 26/02 initialement prévu. Un changement qui a mis dans la gêne la LFP par rapport au match du championnat ESS-JSK annoncé pour le 2 mars 2019.». Le président de la Ligue n'a pas manqué de «demander à la commission de la coupe de respecter la programmation et d'informer, si changement il y a, la Ligue avant de faire une annonce.». Concernant les «demandes de report émanant d'une autorité locale», Abdelkrim Medouar a proposé à ce que la prise de décision soit faite en concertation avec la Fédération. Medouar, ancien président de l'ASO Chlef, avait été élu à la tête de la LFP le 21 juin 2018, récoltant 19 voix contre 7 pour Azeddine Arab (ES Sétif), 6 pour Mohamed El-Morro (ASM Oran) et 4 pour Mourad Lahlou (NA Hussein-Dey).

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha