Accueil |Sports |

MC ORAN

Des défections à la pelle face au CSC

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Malgré cela, l'entraîneur français du MCO, Jean-Michel Cavalli, nourrit de grandes ambitions pour aller au bout du rêve.

Le MC Oran, qui lutte pour son maintien parmi l'élite tout en tablant sur la coupe d'Algérie pour sauver sa saison, affrontera le CS Constantine en quarts de finale aller de cette épreuve avec un effectif amoindri. Pas moins de six joueurs devraient manquer cette première manche prévue pour mardi prochain à Constantine pour diverses raisons, rendant encore délicate la mission des Hamraoua. Outre le capitaine d'équipe, Sebah, et Heriat, suspendus pour cumul de cartons, quatre autres joueurs souffrent de blessures. Il s'agit de Frifer, toujours en convalescence, Mahamedi, Vivien et Mansouri. Malgré cela, l'entraîneur français du MCO, Jean-Michel Cavalli, nourrit de grandes ambitions pour aller au bout du rêve. Il avait d'ailleurs déclaré à l'issue du précédent match du championnat de Ligue 1 contre le CR Belouizdad (1-1) à Oran, que la coupe d'Algérie demeure également un objectif pour son équipe. Même la direction du club affiche cette ambition, sachant que la formation phare de la capitale de l'Ouest n'a plus remporté un trophée depuis sa distinction dans cette même épreuve en 1996. Et pour justement motiver les joueurs à passer le cap du CSC, un adversaire qui marche très fort depuis un bon bout de temps et qui n'est autre que le champion d'Algérie en titre, le président Ahmed Belhadj a promis une forte prime financière en cas de qualification. Cet engagement a été motivé aussi par la volonté de l'entreprise Hyproc (filiale de Sonatrach) pressenti pour racheter prochainement la majorité des actions de la société sportive du club, de mettre tous les atouts au profit des Mouloudéens pour relever le défi aussi bien en championnat qu'en coupe d'Algérie, selon ses responsables eux-mêmes.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha