PARTICIPATION DU CAMEROUN À LA CAN-2019

Pas de disqualification pour le moment

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) annoncera son verdict concernant le Cameroun après la rencontre des Lions indomptables face aux Comores, comptant pour les éliminatoires de la CAN-2019.

Le ticket pour la CAN-2019 en Egypte se jouera bien sur le terrain entre le Cameroun et les Comores. Ces derniers avaient demandé la suspension des Lions indomptables auxquels la CAF a retiré l'organisation de la compétition. Mais le recours auprès du Tribunal arbitral du sport ne sera traité qu'après la rencontre entre les deux équipes, selon les informations de Jeune afrique. La rencontre du 22 mars entre le Cameroun et les Comores conserve encore tout son suspense. L'équipe insulaire avait pourtant porté un recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS), demandant l'exclusion des Camerounais après que la CAF leur a retiré le droit d'organiser la CAN-2019 attribuée à l'Egypte par la suite. La plainte des Comoriens fait référence à un article du règlement de la Confédération africaine de footballqui stipule qu'une équipe, qui se voit retirer l'organisation d'une CAN doit payer une amende et n'a pas le droit de participer à l'édition suivante. Toutefois, le TAS a décidé de prononcer son verdict après le match entre les deux équipes, qui jouent pour une place en Egypte, au mois de juin prochain, d'après des informations relayées par Jeune afrique. Une décision au goût amer pour Amir Abdou, sélectionneur des Comores. «On a le sentiment que la CAF cherche à préserver le Cameroun. Il y a un règlement et il y a de quoi être en colère lorsqu'on entend de telles choses», s'offusque le coach des Coelacanthes. «Il y a pourtant un règlement. Nos avocats disposent d'arguments solides. Mais la CAF, pour calmer le jeu après avoir retiré l'organisation de la CAN au Cameroun, a préféré agir autrement, en lui confiant l'édition 2021 et en la maintenant dans le groupe de qualifications. On a tout de même l'impression que quelque chose n'est pas normal», grince Amir Abdou. Les Comores devront s'imposer à Yaoundé pour disputer la CAN en juin prochain, alors qu'un nul suffirait aux Lions pour valider leur ticket.