USM BEL-ABBÈS

18 points pour éviter le purgatoire

Redouane Haffaf, rappelé à la rescousse après le départ de Djilali Zouba, est le quatrième coach à diriger les Vert et Rouge cette saison, ce qui traduit l'instabilité technique régnant dans l'équipe.

L'USM Bel-Abbès table sur 18 points, lors des huit matchs qui lui restent à disputer, pour éviter la relégation, a indiqué son entraîneur Redouane Haffaf. Le club de la Mekerra est en train de réaliser son plus mauvais parcours, depuis son retour parmi l'élite, il y a de cela trois années. Rien que pour la deuxième partie du championnat de Ligue 1, il n'a récolté que quatre points de 21 possibles. Redouane Haffaf, rappelé à la rescousse après le départ de Djilali Zouba, est le quatrième coach à diriger les Vert et Rouge cette saison, ce qui traduit l'instabilité technique régnant dans l'équipe.
Malgré cela, il dit garder l'espoir de réussir à faire sortir les siens de cette situation délicate qui lui a valu de chuter à la 16e et dernière place au classement avec seulement 19 points au compteur.
«Le fait de recevoir à cinq reprises lors des prochaines journées est un stimulant de taille pour nous afin d'augmenter les chances de notre maintien», a-t-il poursuivi. Il sera, ainsi, question d'accueillir le NA Hussein Dey, la JS Saoura, le DRB Tadjenanet, l'AS Aïn Mlila et le MC Alger, deux de ces futurs adversaires (DRBT et ASAM) étant des concurrents directs dans la course au maintien. En revanche, l'équipe aura à jouer trois matchs en déplacement contre le MO Béjaïa, le CR Belouizdad (deux autres concurrents pour le maintien) et le Paradou AC. Mais Redouane Haffaf, qui était entraîneur adjoint de l'équipe détentrice de la coupe d'Algérie la saison dernière, reste persuadé que la mission ne sera pas facile, surtout que jusque-là ses joueurs ont montré une certaine fébrilité à domicile.
La preuve, ils ont obtenu seulement 13 points de 30 possibles dans leur jardin préféré du stade du 24-Février 1956.