Accueil |Sports |

SA PARTICIPATION À LA CAN-2019 N'EST PAS REMISE EN CAUSE

M'bolhi absent un mois et demi

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Plus de peur que de mal pour le portier algérienPlus de peur que de mal pour le portier algérien

Au moment où les spéculations allaient bon train concernant la participation du portier algérien en phase finale de la CAN-2019 en Egypte, la presse saoudienne est venue mettre un terme aux rumeurs.

Sorti sur blessure lors de la rencontre de son équipe, Al Ittifaq, face à Al Shabab (1-1) dans le championnat saoudien, le gardien de but algérien, Raïs M'bolhi, souffre d'une fracture du doigt. Une situation qui a forcé le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, à se passer des services de son portier pour les deux matchs face à la Gambie, le 22 mars prochain, en éliminatoires de la CAN-2019, et pour le match amical face à la Tunisie, quatre jours plus tard. Au moment où les spéculations allaient bon train concernant sa participation en phase finale de la CAN-2019 en Egypte, la presse saoudienne est venue mettre un terme aux rumeurs. Hier, l'on apprend que M'bolhi sera absent pour «seulement» un mois et demi, ce qui ne compromet, donc, pas sa participation au tournoi continental. Il devrait, de ce fait, reprendre la compétition avec Al Ittifaq avant même la fin de la saison en cours. Des informations qui ont soulagé au plus haut point Belmadi, lequel mise sur son expérimenté dernier rempart en Egypte, là où il (Belmadi) veut atteindre au moins le dernier carré. Certes, d'autres gardiens se trouvent en pleine forme actuellement avec leurs équipes respectives, à l'image des trois retenus pour le prochain stage, à savoir Azzedine Doukha, Mustapha Zeghba et Alexandre Oukidja, mais toujours est-il que M'bolhi reste le numéro un par excellence et sa présence en Egypte sera d'un apport considérable pour les Verts. Belmadi espère, dans le même sillage, avoir de bonnes nouvelles concernant un autre élément blessé de son équipe, à savoir le défenseur central du RC Lens, Mehdi Tahrat. Victime d'une grave blessure au ligament latéral interne du genou droit, le joueur en question est toujours en convalescence et rien n'est encore communiqué d'une manière officielle concernant la date de son retour. Lors des deux prochaines rencontres, Belmadi devrait essayer de nouvelles variantes dans l'axe défensif pour parer à toute mauvaise nouvelle. Dans le cas d'un forfait confirmé de Tahrat pour la prochaine CAN, Belmadi devrait compter sur la paire Mandi - Bensebaïni. A trois mois du tournoi continental, tout peut arriver et le driver des Verts ne va pas se précipiter, voulant prendre le temps qu'il faut pour ne regretter aucun choix.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha