Accueil |Sports |

DJAMEL BELMADI EN CONFÉRENCE DE PRESSE

"Aucune place n'est garantie pour la CAN"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Belmadi sait bien à quoi s'attendreBelmadi sait bien à quoi s'attendre

Pour Belmadi, «il faut, avant tout, avoir des joueurs compétitifs» en prévision de la CAN-2019 en Egypte. «Il pourrait y avoir des jeunes comme des joueurs expérimentés ou encore plus largement un amalgame des deux catégories», dit-il.

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a animé hier, une conférence de presse, au CTN de Sidi Moussa, dans laquelle il est revenu, longuement, sur la liste des 26 joueurs retenus, la veille, pour les deux prochains matchs face à la Gambie (CAN-2019) le 22 mars à Blida et la Tunisie (amical) le 26 mars en cours. Le conférencier a indiqué que l'objectif recherché à travers les deux prochains matchs «est d'exploiter cette situation qui ne se présente pas toujours, d'avoir deux matchs sans enjeu, pour effectuer une revue de l'effectif et ensuite tirer les conclusions pour dresser la liste définitive des joueurs pour la CAN en Egypte».

«Je n'ai pas besoin de revoir Brahimi»
Concernant la surprenante non-convocation de Yacine Brahimi, Belmadi estime que «c'est un non-événement». «Car je n'ai pas besoin de revoir un joueur que je connais très bien. De plus, c'est en accord avec lui, lui qui a connu une saison éprouvante pour voir d'autres joueurs à son poste», a expliqué Belmadi. S'agissant de Nabil Bentaleb, le sélectionneur national donne presque le même motif pour sa non-convocation en indiquant: «Il est important aujourd'hui de voir d'autres joueurs. Bentaleb rentre dans cette catégorie de joueurs qu'on laisse pour voir d'autres éléments.» Par contre, et s'agissant de Islam Slimani et Yassine Benzia, Belmadi a indiqué que c'est leur situation en club qui fait que d'autres joueurs ont été retenus à leurs places. «Les deux joueurs peuvent ne pas jouer les deux ou trois prochains mois, et pour éviter le risque de manque de temps de jeu, je veux donc voir d'autres joueurs en doublure qui soient compétitifs», explique-t-il encore, précisant qu'il les avaient avertis qu'il fallait faire attention au mercato d'hiver et que les places n'étaient pas garanties avant la CAN. Au sujet des autres joueurs non convoqués, à savoir Hanni et Ferhat, le sélectionneur des Verts fait observer: «Je ne suis pas du genre à rayer un joueur de la liste. C'est juste que la concurrence est rude. Et là, je ne peux pas prendre trois ou quatre joueurs au même poste.» «Je voulais voir Hanni face au Togo, mais il n'a pas fait preuve d'assez de compréhension. Je n'en dirais pas plus, mais je ne lui en veux pas non plus», précise-t-il encore.

«Je veux des joueurs compétitifs»
Pour Belmadi, «il faut, avant tout, avoir des joueurs compétitifs» en prévision de la CAN-2019 en Egypte. «Il pourrait y avoir des jeunes comme des joueurs expérimentés ou encore plus largement un amalgame des deux catégories. Contre le Qatar, j'ai eu le plaisir de voir des joueurs dans un match sans enjeu, mais devant une équipe référence dans la mesure où la sélection du Qatar a finalement remporté la coupe d'Asie devant des mondialistes comme le Japon et la Corée du Sud. Je voudrais aussi donc voir face à la Gambie des joueurs face à une sélection qui aura lambition d'arracher son ticket pour la CAN. Il y aurait de grand joueurs évoluant dans de grands clubs, notamment européens tel qu'en Italie», fait remarquer Belmadi. Avant d'ajouter: «Maintenant, c'est aux joueurs choisis de montrer ce qu'ils ont comme capacités.» En tous les cas, le sélectionneur des Verts a bien tenu à préciser qu'«il y aurait deux équipes différentes lors des deux matchs contre la Gambie et la Tunisie», voulant voir les 26 joueurs à l'oeuvre.

«Je n'ai jamais rencontré Aouar et Lopez»
Par ailleurs, le sélectionneur des Verts a tenu à démentir l'information rapportée par une chaîne de télévision privée algérienne, ayant annoncé que lui et le président de la FAF ont rencontré d'une manière «officielle» le joueur de l'Olympique de Lyon, Houssem Aouar, et que celui-ci leur a répondu qu'il lui faut du temps pour jouer l'Euro avant de réfléchir s'il serait prêt à rejoindre les Verts. «C'est un mensonge et je ne comprends pas pourquoi une chaîne TV se permet de mentir à ses téléspectateurs. Je n'ai jamais rencontré Aouar», a-t-il insisté. «Tenez, on a même évoqué une rencontre aussi avec le joueur de l'Olympique de Marseille, Maxim Lopez. Ce qui est également faux. Pour Maxime Lopez, demandez à mon staff ici si je leur ai déjà parlé de ce joueur! Je ne peux plus supporter ce genre de mensonges», a conclu le patron des Verts.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha