Accueil |Sports |

UNE GRANDE CAMPAGNE EST LANCÉE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Les supporters boycotteront-ils les Verts?

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le stade de Blida risque de ne pas retrouver ses couleursLe stade de Blida risque de ne pas retrouver ses couleurs

Plusieurs pages sur Facebook ont lancé le hashtag: #Khalouh_Faragh (laissez-le vide), en référence au stade Mustapha-Tchaker de Blida, où doit se dérouler la rencontre Algérie - Gambie.

Le football fait son entrée en politique à travers les réseaux sociaux, où des appels sont lancés pour boycotter le match Algérie - Gambie, prévu demain au stade Mustapha-Tchaker de Blida pour le compte de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la CAN-2019 en Egypte, en juin prochain. Plusieurs pages sur Facebook ont lancé le hashtag: #Khalouh_Faragh (laissez-le vide), en référence au stade Mustapha-Tchaker de Blida, où doit se dérouler cette partie sans enjeu pour les Verts, déjà qualifiés. L'Equipe nationale a déjà validé son billet pour la phase finale de la CAN-2019 en Egypte (21 juin - 19 juillet), grâce à la victoire décrochée le 18 novembre dernier face au Togo à Lomé (4-1), à l'occasion de la 5e journée. Par contre, la Gambie qui partage la troisième place avec le Togo (5 points) est condamnée à s'imposer contre l'Algérie, pour espérer se qualifier. Le Togo doit gagner contre le Bénin (2e, 7points) alors que son adversaire pourrait se contenter d'un nul pour aller à la phase finale de la CAN. Il est utile de faire observer que même s'il n'y avait pas cette histoire d'appel au boycott du match justifiant que «l'avenir du pays est plus important qu'un simple match de football», les avis divergent dans l'Algérois. Ahmed D., un vieux de la ville, indique qu'en réalité, «si les facebookeurs font cet appel pour que les citoyens viennent en masse à la marche qui est devenue hebdomadaire chaque vendredi, le match est prévu à 20h45, soit bien après l'issue de la marche. Ce qui veut dire qu'on pourrait bien être dans la marche pour le pays en politique et d'une manière générale dans le cadre social, et on pourrait également être pour le pays en football», a-t-il expliqué. De son côté, Boualem S. un jeune de Bab El Oued déclare:
«Le match est bel et bien sans enjeu. Et puis il n'y a pas toute l'équipe algérienne avec ses cadres au complet, alors pourquoi se déplacer à Blida?» A la pace des Martyrs, Mohamed Z., fait savoir pour sa part: «Bien sûr que je boycotterai le match. Même s'il y avait enjeu de qualification, je boycotterai ce match, car je n'ai vraiment pas le coeur à voir un match de football alors que l'avenir de mon pays est en jeu.» A la place Audin, Farid B.S. confie que «j'ai dit à mon jeune frère féru de l'équipe nationale, que ce match n'a pas grande importance pour l'avenir de notre sélection déjà qualifiée à la phase finale et de plus, il sera retransmis sur des chaînes TV. Alors pourquoi se déplacer jusqu'à Blida. Et il m'a bien répondu:''Tu as bien raison, je vais voir le match sur écran comme çà je pourrais au moins revoir des actions en répétition''». Quant à la vieille F.D., elle réfléchit longuement avant de lancer: «Ecoutez, on est dans un pays où on parle beaucoup de démocratie, alors que chacun fasse comme lui dicte sa conscience.» Lors de sa dernière conférence de presse, le coach national, Djamel Belmadi a affiché son soutien au peuple algérien dans ses revendications quant à un changement du système en place.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha