Accueil |Sports |

HOFFENHEIM

Belfodil reçoit les louanges de Rosen

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Belfodil retrouve la plénitude de ses moyensBelfodil retrouve la plénitude de ses moyens

Non convoqué pour les deux derniers matchs de l'EN, Belfodil n'a pas tardé à répondre sur le terrain, en signant un doublé vendredi lors de la victoire décrochée à domicile face au Bayer Leverkusen (4-1).

Le directeur sportif d'Hoffenheim, Alexander Rosen, n'a pas tari d'éloges sur l'attaquant international algérien Ishak Belfodil, estimant qu'il avait «bien fait» de ne pas le libérer lors du mercato d'hiver. «Belfodil voulait partir vers Schalke à cause de son temps de jeu mais je l'ai empêché, c'est un joueur qui veut jouer et ne se contente pas de rester sur le banc, je pense que j'ai bien fait de l'empêcher de partir, il a joué dans 9 clubs depuis 2012 et s'il a la confiance de son entourage il peut faire mal, c'est un attaquant complet qui possède un très grand nombre d'armes», a-t-il indiqué dans un entretien accordé à Bild. Non convoqué pour les deux derniers matchs de l'Equipe nationale de football, Belfodil n'a pas tardé à répondre sur le terrain, en signant un doublé vendredi lors de la victoire décrochée à domicile face au Bayer Leverkusen (4-1), à l'occasion de la 27e journée de Bundesliga. En inscrivant les 9e et 10e buts en Bundesliga, Belfodil (27 ans) avec 10 réalisations, talonne l'ailier de Manchester City (Premier league anglaise) Riyad Mahrez (11 buts) au classement des meilleurs buteurs algériens évoluant à l'étranger, nettement dominé par l'attaquant d'Al-Sadd Baghdad Bounedjah, auteur de 36 buts en championnats qataris. «Ishak n'avait pas la tâche facile devant lui au début mais après il a fait ce qu'il fallait, en fin du match quand je lui ai demandé si c'est son meilleur match avec le club depuis son arrivée, il m'a répondu que c'était le meilleur sur le plan défensif», a affirmé de son côté l'entraîneur d'Hoffenheim Julian Nagelsmaan.

FC NANTES
Halilhodzic n'oublie toujours pas l'Algérie
Cinq ans plus tard, le Bosnien Vahid Halilhodzic n'oublie pas ce qu'il a vécu au Brésil avec l'Equipe nationale algérienne en Coupe du monde. Lors de ce tournoi, il avait contribué à une qualification historique des Verts au second tour du tournoi planétaire. Chaque fois qu'il en a l'occasion, l'actuel entraîneur du FC Nants (Ligue 1 française) se remémore de ces moments-là. Ce soir à 20h, son équipe se déplacera au Parc des Princes pour la manche-aller des demi-finales de la coupe de France face au PSG. Le Parisien en a profité pour l'interviewer et avoir ses impressions sur cette rencontre. Et au Bosnien d'affirmer qu'il croit en les chances des siens et que ses joueurs doivent avoir le même état d'esprit, comme ceux de l'Algérie en 2014. «En 8es de finale de la Coupe du monde 2014, avec l'Algérie, on nous a dit que c'était impossible et on a failli éliminer l'Allemagne. Si on se prépare parfaitement et qu'on est audacieux, je dis:''Pourquoi pas?''», a-t-il déclaré.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha