Accueil |Sports |

JS KABYLIE

Les supporters s'inquiètent

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les Canaris sous pressionLes Canaris sous pression

La JSK peine à poursuivre la fin de la deuxième partie du championnat avec le même rythme qu'à son début. La situation va de mal en pis et la suite s'annonce des plus ardues.

Lundi dernier, les Canaris ont encore une fois subi une défaite à Tadjenanet, face au DRBT (1-2), lors de la 25e journée du championnat de Ligue 1. Une défaite qui remet les pendules à l'heure pour un staff technique qui n'a plus de justificatifs pour ces débâcles successives. Les Jaune et Vert n'ont pas su négocier ce tournant décisif pour la suite du championnat. Les joueurs, après un séjour en France où ils ont joué un match de gala face au Red Star, ont produit un spectacle en dessous de la moyenne, avec une attaque complètement out. à Tadjenanet, le niveau affiché par les joueurs de Franck Dumas était de loin plus bas que celui des rencontres de la première partie du championnat, malgré la campagne de recrutement menée lors du mercato d'hiver. Après la rencontre et donc la défaite, les supporters ont vivement critiqué les joueurs et le staff technique. Beaucoup ont jugé les nouvelles recrues inutiles, malgré l'argent dépensé par la direction qui a même failli laisser sa crédibilité dans les négociations avec certains joueurs. La facilité avec laquelle la direction se pliait aux demandes de Dumas pour le recrutement a été, finalement, inutile sinon à maintenir un niveau atteint avec l'ex-entraîneur Youcef Bouzidi. Les Canaris ne donnent rien de mieux, si ce n'est de pire, au vu des prestations actuelles. Les supporters, qui maintiennent le cap sur le projet du président Chérif Mellal, se disent, toutefois, confiants quant à la possibilité de rester dans le premier carré. Un classement en deuxième ou en troisième place peut permettre à la JSK de jouer l'une des compétitions africaines, la saison prochaine. Le retour à l'international est toujours possible, mais plus difficile pour plusieurs raisons. En premier lieu, la JSK a un sérieux challenger sur ses traces. Le Paradou AC est en troisième position, juste à un point, avant sa rencontre aujourd'hui face au CABBA. Le risque de perdre la deuxième place lors des prochaines rencontres est grand, surtout si les Canaris peinent encore à marquer des buts. Mellal, très remonté contre ses joueurs, a été conseillé par des proches et des amoureux de la JSK, d'éviter de balancer davantage de déclarations incendiaires et de prôner une politique qui va permettre à l'équipe de retrouver son meilleur niveau. Il faudra se concentrer sur l'équipe et laisser les problèmes de gestion du championnat aux autres. L'on estime que ce n'est pas à la JSK de régler les problèmes du football national, puisque ce travail doit se faire en concertation avec les autres clubs.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha