Accueil |Sports |

DÉPARTS ET ARRIVÉES EN FIN DE SAISON

La JSK peaufine sa stratégie

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Place à la préparation du prochain exercicePlace à la préparation du prochain exercice

à quelques journées de la fin du championnat de cette saison, la JS Kabylie occupe la seconde place au classement général avec l'intention de jouer jusqu'au bout le titre.

Un bilan plus que positif, au vu de la situation qui prévalait à l'arrivée du président actuel, Chérif Mellal. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, cette situation de challenger ne semble pas être vue par beaucoup de personnes, qui continuent de torpiller la direction actuelle. Pour ce faire, ces voix s'appuient sur le volet des recrutements qui n'a pas été satisfaisant, selon eux. Ce même volet refait surface en cette conjoncture, annonçant des lendemains pas du tout sereins pour le club, qui aspire revenir sur la scène continentale à partir de la saison prochaine. L'on annonce déjà le début d'une campagne de chasse aux talents.

Des joueurs proposés
Plusieurs sources annoncent déjà que plusieurs joueurs locaux des Ligues 1 et 2, ainsi que des Franco-Algériens, ont été proposés à la direction de la JSK, en prévision de la saison prochaine. Les dirigeants de la JSK attendent, ajoute-t-on de mêmes sources, la fin de saison pour arrêter la stratégie de recrutement, mais cela ne les empêche pas de cibler des jeunes talents, qui seront capables d'apporter un plus à l'équipe. Les membres qui composent la cellule de recrutement travaillent dans la discrétion totale pour éviter la surenchère et éviter le scénario du dernier mercato hivernal, où tous les éléments qui ont été ciblés ont fini par filer vers d'autres clubs, à l'image de Tayeb Meziani, parti à l'ES Tunis, ainsi que Karim Belarbi, signataire à l'USM Alger. C'est, justement, le point qui met à nu l'échec des précédentes campagnes de recrutements. Les joueurs recrutés, à l'exception de Benchaïra, n'ont pas donné satisfaction. Les supporters ont vite constaté que la commission de recrutement du club kabyle est partie dans la mauvaise direction. Une stratégie qui a eu pour effet la démotivation des jeunes locaux qui ont espéré jouer le rôle principal comme annoncé par Cherif Mellal à son arrivée. Sauf qu'à l'étonnement général, ces derniers, malgré leur classement en tant que concurrents du leader, se sont vus déconsidérés par une direction qui a préféré aller à la recherche de meilleurs joueurs. L'erreur a vite été corrigée par le président du club qui a donné la chance à tous les joueurs du terroir.

Garder les cadres
Par ailleurs, des observateurs avertissent déjà que la campagne des recrutements de la JSK ne sera pas facile à négocier. Si recrutement il y aura, les supporters exigent, à juste titre d'ailleurs, que les nouvelles recrues doivent être d'abord meilleures que celles qui composent déjà l'équipe actuellement. Puis, la direction devra, en recrutant, prendre en considération les joueurs qui s'en iront. Après Lyès Benyoucef et Juba Oukaci, radiés pour une affaire de drogue, un autre cadre risque de quitter les rangs. Il s'agit selon nos sources, de Lyès Chetti, qui est fortement convoité par des clubs français et africains. Les premières propositions sont déjà faites par l'ES Tunis. Il y a aussi le cas du capitaine Nabil Saâdou, dont le contrat arrive à terme à la fin de la saison en cours, et que nul ne veut voir aller monnayer son talent ailleurs. Les transferts seront, donc, un chapitre difficile pour la direction du club kabyle qui ne veut surtout pas perdre ses cadres. Une situation qui contraindrait Mellal à mettre en place une stratégie qui va dans le même sens avec ses objectifs et les promesses qu'il ne cesse de faire en direction des supporters.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha