Accueil |Sports |

BETIS SÉVILLE

Mandi, l'autre élément indispensable du système setien

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Mandi, l'autre élément indispensable du système setien

Cependant, tout ne fut pas rose pour l'international algérien, entre adaptation compliquée et résultats sportifs en berne. Mais depuis un peu plus d'une saison, tout va mieux pour l'ancien central de Reims, qui s'impose comme une référence à son poste. Avant l'international algérien, les joueurs passés par le championnat de France n'ont pas la meilleure des réputations au sein du Betis Seville. Hormis Achille Emana, il vaut mieux ne pas demander l'avis d'un supporter sur Damien Perquis ou Jonas Martin. Se rappellant son arrivée en Espagne, Mandi dira: «Je suis très, très famille, et c'était la première fois que je quittais ma ville de Reims, mon environnement, ma mère, ma soeur, mon frère. Cela a été très dur pour moi. Je ne m'en rendais pas forcément compte sur le moment, mais avec le recul, les six premiers mois ont été compliqués.» Malgré tout, le championnat d'Espagne est celui dans lequel il veut s'imposer, persuadé que son style de jeu convient à la Liga. «Mon choix de venir en Espagne était aussi lié à cette culture du jeu avec le ballon. Et je ne suis pas déçu, on essaye de repartir proprement de derrière, on joue au ballon. Et c'est vraiment ce qui me plaît. Séville et le Betis, ça me convient parfaitement. C'est vraiment ce que j'étais venu chercher ici, c'était un choix très réfléchi et j'en suis pleinement satisfait.» Il devient au fur et à mesure des matchs la coqueluche du Benito Villamarín, avec son style bagarreur et ses quelques remontées de balles à la «Oswaldo Piazza». À la fin de sa première saison au Betis, malgré une défense qui prend l'eau de toutes parts, il est paradoxalement une des rares satisfactions. Cependant, très rares sont les observateurs du football espagnol à voir en Aïssa Mandi un des futurs meilleurs défenseurs d'Espagne. C'était avant que l'Algérien ne croise sur sa route un certain Quique Setien. Le nouvel entraîneur du Betis Séville veut alors faire du Fennec son homme de base, que ce soit en latéral droit ou stoppeur droit dans une défense à 3. Avec une adaptation à la vie espagnole réussie et le style de jeu prôné par Setien, il se révèle. Ce qu'il confirmera par la suite: «Depuis, avec le changement de coach (Ndlr: arrivée de Quique Setien), je me sens plus à l'aise. Même chose au niveau de la langue, c'était un obstacle assez important au début. Maintenant, je maîtrise davantage et je me sens beaucoup mieux dans le vestiaire.» Certes le Betis Séville encaisse toujours beaucoup de but, mais le numéro 23 des Verdiblancos y est pour beaucoup dans la saison réussie de son club (6e de Liga et qualifié en Europa League devant l'éternel rival du FC Séville). Aujourd'hui, Mandi est l'un des meilleurs relanceurs de Liga, en étant même un maillon essentiel du jeu Betico, et les statistiques ne mentent pas à ce sujet: plus de 70 ballons touchés par matchs, avec un taux de passes réussies à 92%. Devant assumer la prise de risque de son équipe dans son football et jouer le plus souvent à plus de 50 mètres des buts de Pau Lopez, cela l'oblige à défendre différemment. Lui qui se jetait assez facilement lors de ses débuts, défend aujourd'hui de plus en plus debout. Bien aidé également par l'arrivée de Marc Bartra, Quique Setien a su développer les qualités d'anticipations de l'Algérien, qui sauve le plus souvent les contre-attaques (nombreuses) que rencontre le Betis. Preuve qu'on ne souhaite pas le voir quitter les Verdiblancos de sitôt, la direction du club réfléchit également à augmenter la clause libératoire de son défenseur estimée déjà à 30 millions d'euros.

Préparation de la CAN-2019
Vers un match amical Algérie - RD Congo
La Fédération algérienne de football (FAF) a sollicité son homologue congolaise pour l'organisation d'un match amical entre les Verts et les Léopards en juin prochain dans le cadre de la préparation des deux équipes en vue de la phase finale de la coupe d'Afrique des nations CAN-2019, rapporte la presse locale. Selon le site Léopard Leader foot, la FAF a demandé officiellement un match amical le 16 juin face à la RD Congo, proposant l'Espagne comme lieu de la rencontre. Le tirage de la phase finale de la CAN-2019 effectué vendredi au Caire a placé l'Algérie dans le groupe C avec le Sénégal, le Kenya et la Tanzanie. De son côté, la RD Congo évoluera dans la poule A avec l'Egypte (pays hôte), l'Ouganda et le Zimbabwe. La CAN-2019 se déroulera du 21 juin au 19 juillet dans quatre villes égyptiennes.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha