Accueil |Sports |

USM ALGER

Rebbouh Haddad met les choses au clair

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Des informations ont même circulé sur les réseaux sociaux à propos d'une éventuelle reprise du club par des investisseurs qataris, vite démenties par la direction de l'USMA.

Le vice-président de l'USM Alger, Rebbouh Haddad, a qualifié de «spéculations» les dernières informations faisant état de la vente des actions du capital du club, dont le frère Ali détient la majorité. «Ce ne sont que des spéculations colportées ça et là. Nous avons un service de communication à travers lequel nous rendons publiques des informations relatives à l'actualité du club. Au risque de me répéter, il ne s'agit que de rumeurs», a affirmé à l'APS le numéro deux de l'USMA. L'actuel leader du championnat fait face actuellement à une crise financière qui a alimenté toutes les rumeurs. Des informations ont même circulé dans les réseaux sociaux à propos d'une éventuelle reprise du club par des investisseurs qataris, vite démenties par la direction de l'USMA. «Je ne peux pas avancer dans mes déclarations puisque le président (Ali Haddad, ndlr) est actuellement absent. C'est lui seul qui pourra décider», a-t-il ajouté. Ali Haddad, patron du groupe Etrhb et ancien président du Forum des chefs d'entreprise (FCE), a été mis en détention provisoire de 30 jours. Il a été appréhendé au poste frontalier d'Oum Teboul alors qu'il s'apprêtait à se rendre en Tunisie, en possession de deux passeports ainsi que de la somme de 5000 euros et 100 dollars alors que la législation en matière de change stipule qu'au-delà de 1000 euros, le voyageur est tenu de faire une déclaration à l'entrée et à la sortie des frontières du pays. La difficulté financière de l'USMA risque de s'aggraver avec le retrait du principal sponsor du club, l'opérateur de téléphonie mobile Djezzy, après 14 années de collaboration. Les responsables de Djezzy ont demandé, via un mail adressé à l'USMA, que leur logo ne soit plus floqué sur les maillots des joueurs, alors que les enseignes publicitaires du stade Omar- Hamadi doivent être retirées aussi.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha