Accueil |Sports |

USM ANNABA

Zaïm défie encore la LFP

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le président de l'USMAn, Abdelbasset Zaïm, qui devait comparaître lundi devant la commission de discipline de la LFP suite à ses déclarations fracassantes sur la corruption, a finalement brillé par son absence.

Zaïm ne s'est pas présenté à l'audition. Du moins, pas personnellement, puisque selon certaines indiscrétions, c'est son avocat qu'il aurait chargé de le représenter devant la Ligue. Le premier responsable de l'USMAn avait jeté un pavé dans la mare en reconnaissant avoir déboursé la somme de 7 milliards de centimes pour acheter des matchs, ce qui a permis à son équipe d'accéder la saison dernière de la DNA en Ligue 2. Idem pour le manager général du CS Constantine, Tarek Arama, qui a boudé cette audition, pendant laquelle il devait s'expliquer sur ses dernières déclarations à la presse, et dans lesquelles il avait «porté atteinte à la dignité de certains officiels», selon la CD de la LFP. Par ailleurs, la commission a infligé une sanction de six matchs, dont trois avec sursis, au joueur du MC Oran, Sid Ahmed Aouedj, en raison d'un geste déplacé lors du match ayant opposé son équipe au MC Alger. «Je ne suis pas un type à problèmes et tous ceux qui me connaissent vous le diront. Agir de la sorte n'est pas dans mes habitudes, car mon éducation ne me le permet pas. Seulement, je suis un être humain comme les autres et ma patience a des limites. Donc, quand cette personne s'est acharnée sur moi, j'ai fini par craquer», a tenu à préciser Aouedj. «Sur le coup, je n'ai pas réalisé, car le sang était chaud, mais plus tard, j'ai fini par regretter mon attitude», a-t-il ajouté en présentant une nouvelle fois ses excuses «à toutes les personnes qui se sont senties touchées par ce geste», que ce soit de manière directe ou indirecte. Aouedj a assuré «avoir gardé de très bons souvenirs» de son passage au MC Alger, et qu'il voue «toujours un grand respect à ses couleurs et à ses supporters», faisant en sorte qu'il ne se permettra jamais de les «offenser», de quelque manière que ce soit.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha