Accueil |Sports |

RC RELIZANE

L'espoir de l'accession renaît, mais...

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le RC Relizane traverse des turbulences, nées du retard accusé par la direction du club dans la régularisation de la situation financière des joueurs au moment où l'équipe est relancée dans la course à l'accession en Ligue 1 de football après les sanctions que vient de subir le NC Magra.
La préparation du prochain match des Relizanais sur le terrain de l'US Biskra, se déroule dans la difficulté, a-t-on regretté du côté de la direction du Rapid, ajoutant que les joueurs ont boudé les deux premières séances de la semaine.
Par cette action, les protégés de l'entraîneur Abdelkrim Latrèche, réclament leurs arriérés de salaires au nombre de six, ainsi que quelques primes de matchs, précise-t-on de même source.
Une attitude intervenant au mauvais moment, en raison de l'importance du prochain match face à un adversaire direct dans la course de la montée. Pour l'entraîneur Latrèche, «le déplacement de Biskra sera décisif dans la mesure où un nul pourrait bien arranger nos affaires au vu des nouvelles donnes de la course à la montée», a-t-il dit.
En fait, en décidant match perdu pour le NC Magra contre le MC Saïda tout en lui défalquant trois points, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a complètement relancé la course à l'accession, ce qui devrait être profitable, notamment pour le RC Relizane, selon l'entraîneur de ce dernier, estimant que son équipe table désormais sur 7 points lors des trois derniers matchs du championnat pour aspirer retrouver l'élite qu'elle a quittée depuis deux saisons. «Tout dépend toutefois du résultat du match de Biskra que nous n'avons toutefois pas préparé dans la sérénité totale pour les raisons que tout le monde connaît», a encore poursuivi le coach relizanais, dont l'équipe s'est hissée à la 4e place après la sanction infligée au NC Magra.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha