Accueil |Sports |

À LA VEILLE DU MATCH FACE AU MC ORAN

La JSK sous pression

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La JSK sous pression

La semaine qui a précédé ce match a été pleine pour les Canaris, qui se sont bien préparés loin de l'ambiance tendue de la direction.

A quelques heures du match face au MC Oran, au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, pour le compte de la 26e journée du championnat de Ligue 1, les gars de la JS Kabylie affichent une belle forme, mais surtout une grande détermination pour l'emporter. Il n'y a qu'à voir les séances d'entraînement pour le constater. Le rythme imposé par Franck Dumas vise, en fait, à impulser une dynamique chez les coéquipiers de Chetti afin de terminer la saison sur un ton accéléré. Un rythme qui s'impose pour terminer en challenger et pourquoi pas en leader la saison en cours, ce qui est dans les cordes de la JSK, de par les avis unanimes. Pour ce faire, un bon résultat est plus que nécessaire. Les trois points de cette rencontre sont très importants pour la suite, car à la fin de la saison, un point en vaut 10. Les équipes qui forment le premier peloton ne se laisseront pas ravir les points. La semaine qui a précédé ce match a été pleine pour les Canaris, qui se sont bien préparés loin de l'ambiance tendue de la direction. Cependant, l'effectif de Dumas pour le match de demain sera amputé de deux joueurs, considérés jusque-là comme des pièces maîtresses, Ilyès Benyoucef et Juba Oukaci. Deux éléments qui, malheureusement, sont sortis par la petite porte pour une affaire de drogue. La rencontre de demain, dont le coup d'envoi sera donné à 16h comme toutes celles de cette journée, ne sera pas aisée, d'autant que les Oranais ne viendront pas pour faire de la figuration. Ils chercheront, plutôt, à glaner des points dans leur quête de sauver leur peau de la relégation.
Par ailleurs, et sur le volet administratif, la guerre semble reprendre de plus belle entre le président Chérif Mellal et certains membres du Club sportif amateur (CSA). L'on se souvient que l'année passée, les conflits qui ont secoué le club ont largement influé sur le rendement des joueurs. Mais cette fois-ci, avec la présence constante d'un entraîneur, les Canaris n'ont pas pâti de la situation, malgré les nombreuses périodes très difficiles passées. L'on se souvient de l'agression des travailleurs du club et du président survenue au niveau du siège situé dans la nouvelle ville. Durant une semaine entière, l'affaire n'a pas cessé de provoquer des remous étant donné qu'un joueur du club était impliqué, en la personne de Mesbahi.
Quelques temps après, le calme est revenu mais une autre affaire survient avec le conflit avec le CSA. En tout état de cause, les difficultés ne semblent pas atteindre la détermination de Mellal, qui travaille d'arrache-pied pour monter son projet. Enfin, il est à noter que les jeunes joueurs sont très motivés au vu de la politique de la direction qui met l'accent sur les talents du tiroir. La direction a annoncé le recrutement de quelques joueurs issus du championnat algérien ainsi que des émigrés, mais l'essentiel sera tiré des jeunes talents des clubs locaux.
Les opérations de test au niveau des communes tire déjà à sa fin dans la transparence la plus absolue. Sur ce plan, la nouvelle direction s'est totalement démarqués par rapport à celle qui l'avait précédée, laquelle n'avait jamais rendu publiques les listes des joueurs ni des dates des tests.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha