Accueil |Sports |

GRAND PRIX DE BAKOU

Le patron de Ferrari annonce la couleur

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Sans aucune victoire lors des trois premières courses, la Scuderia Ferrari a du mal en ce début de saison. Et selon son patron, Mattia Binotto, le Grand Prix de Bakou sera tout aussi difficile.

Avec seulement une troisième place à Bahrein et Shanghai, le début de saison de la Scuderia Ferrari est loin des espérances affichées en début de saison. Lors du Grand Prix de Bakou, l'écurie au cheval cabré est largement donnée favorite grâce notamment à sa vitesse de pointe. Mais pour Mattia Binotto la tâche ne sera pas aussi aisée qu'il n'y paraît, puisque selon lui, les nombreux virages du circuit azerbaïdjanais avantageraient plutôt Mercedes. «Si vous regardez la vitesse de Mercedes [en Chine], je pense qu'ils étaient également très rapides. Alors, vous devriez peut-être leur demander pourquoi ils étaient si forts. Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup d'écarts entre nous et les autres dans les lignes droites. Bakou est un circuit sur lequel vous avez une configuration aérodynamique différente, je pense donc que cela ne concernera pas que l'unité de puissance.
La différence pourrait se faire sur la configuration aérodynamique, parce qu'il n'y a pas que des lignes droites à Bakou, il y a aussi beaucoup de virages, c'est un circuit très difficile à cet égard. Nous verrons, mais je pense que la compétition est très serrée. Il y aura des courses où vous pouvez être en avance de seulement quelques centièmes», a expliqué le patron de la Scuderia Ferrari, dans des propos relayés par F1 Only.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha