Accueil |Sports |

MANCHESTER UNITED

Un vestiaire très tendu

Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Un vestiaire très tendu

Le tabloïd explique que les joueurs se sont renvoyés la balle et la responsabilité de cette claque. Le ton est monté, les murs du vestiaire ont tremblé, ça a chauffé, puis Ole Gunnar Solskjaer et son staff ont pris la parole, pendant une demi-heure, pour faire redescendre tout le monde sur terre et exiger des excuses publiques. Certains joueurs se sont excusés sur la pelouse auprès des supporters mancuniens ayant fait le déplacement, à l'image de Diogo Dalot ou Scott McTominay. Nemanja Matic et Paul Pogba se sont prêtés à l'exercice dans les médias, le Serbe assumant clairement la responsabilité de son mauvais match et le Français utilisant des mots très forts pour remobiliser ses troupes avant le derby face à Manchester City aujourd'hui. Des discours pour sauver les apparences, puisque, toujours d'après le Daily Mail, l'ambiance à Old Trafford n'est pas meilleure qu'elle ne l'était sous les ordres de José Mourinho, limogé à l'automne dernier. Une manière plutôt de déclarer l'union sacrée alors que MU, éliminé sans gloire en quart de finale de C1 par le FC Barcelone, joue toujours la quatrième place (6e avec 64 points, à 3 longueurs de Chelsea), qualificative pour la prochaine Ligue des Champions. Un billet vital pour l'avenir sportif du club. Et d'avenir, il en est également question dans la presse anglaise.
Le Guardian explique que cette qualification pour la prochaine C1 pourrait dicter l'avenir de nombreux joueurs, de David De Gea à Paul Pogba en passant par Romelu Lukaku, sans oublier ceux dont les contrats expirent très prochainement. Le Daily Mail et le Telegraph y vont eux de leur pronostic sur le visage de l'effectif d'Ole Gunnar Solskjaer en 2019/20. Ce dernier, tout sourire au moment de prolonger jusqu'en 2022, doit aujourd'hui se demander dans quelle galère il s'est embarqué.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha