Accueil |Sports |

DJAMEL BELMADI

"A 90%, la liste est dans ma tête"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Dernière ligne droiteDernière ligne droite

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, affirme qu'il ne lui reste pas grand-chose pour se fixer sur la liste des 23 éléments qui prendront part à la CAN-2019 en Egypte.

Dans une nouvelle interview accordée à beIN Sports, Djamel Belmadi est revenu sur plusieurs aspects liés à la préparation de la CAN-2019, au mois de juin prochain en Egypte. Entre autres, sur la liste des joueurs qui seront retenus pour ce rendez-vous. «A deux ou trois éléments près, la liste est dans ma tête. Il y a une cohérence à avoir. Maintenant, qu'un joueur-surprise vienne s'ajouter, c'est possible. On voit souvent ce cas de figure, avant les grandes compétitions type Coupe du monde. Si je le fais, c'est que j'estime que le joueur peut rendre service, peut bousculer les choses et qu'il est une plus-value. Peut-être qu'il y aura ce type de surprise, mais à 90%, la liste est faite», a-t-il fait savoir. Il a évoqué, par la suite, le cas de quelques joueurs, notamment Baghdad Bounedjah, l'un des attaquants les plus prolifiques en buts de la planète. «Il s'est imposé de lui-même. Il a fait le nécessaire et c'est ça qu'on demande à un attaquant [...] il veut juste marquer des buts. Il se fout de qui il a en face, de l'équipe, du joueur», rajoute l'interviewé, avant d'enchaîner: «Baghdad est dans une course contre la montre [...] Aujourd'hui, il a un temps d'avance sur les autres. Néanmoins, ça ne veut pas dire qu'un Belfodil n'est pas utile ou un autre [...] Il est présent. Je compte sur lui. Pour ce qui est d'Andy Delort, joueur de Montpellier qui a récupéré son passeport algérien, Belmadi se dit «surpris» en entendant parler de ce joueur, même s'il (Belmadi) affirme avoir eu l'information 15 jours avant que cela ne sorte. «C'est une bonne chose de faire cette démarche-là et pas uniquement pour le football, puisque maintenant, il va connaître un peu plus l'un de ses pays puisque sa maman est algérienne et le papa est français [...] Maintenant, cela ne veut pas dire qu'il sera sélectionné, mais il sera pris en considération», explique le driver des Verts. Belmadi pense à la CAN et ne veut rien laisser au hasard. Il veut profiter du moindre temps qui lui sera offert pour améliorer le jeu de son équipe. «On est en voie de rétablissement on va dire. On n'était pas malade, mais quand on perd contre l'Arabie saoudite, l'Iran, le Cap-Vert, c'est qu'il y a un vrai souci. C'était notre cas il n'y a pas si longtemps de ça», se rappelle-t-il. Aujourd'hui, donc, c'est une nouvelle page qui s'ouvre...

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha