{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Elimination en coupe d’Algérie et démission du coach Dziri

Des horizons obscurs pour l’USMA

Après son élimination en coupe d’Algérie, quelques jours après celle en C1, Bilal Dziri annonce sa démission de la barre technique de l’USM Alger. C’est à se demander quelle suite donner, après cet acte, à cette équipe malgré les annonces en grande pompe du futur repreneur du club, Serport.

Très tenace et très courageux, le coach de l'USM Alger, Bilal Dziri, a bien su tenir contre vents et marées et en particulier face aux différentes turbulences et problèmes qu'a connus son équipe, l'USM Alger. Cependant, la dernière élimination de la coupe d'Algérie au stade des 16es de finale face à l'ASM Oran (0-1) a vraiment touché le moral du «jeune entraîneur», qui met fin à son aventure avec le club. Le technicien des Rouge et Noir a décidé de jeter l'éponge après cette élimination. Il s'agit de la troisième défaite consécutive alors que l'équipe n'a pas goûté à la victoire depuis cinq matchs. La pression a été tellement forte pour Dziri que cette défaite a très sérieusement ébranlé son moral, lui qui n'avait d'ailleurs cessé de menacer les responsables du club de quitter la barre technique, au vu des problèmes de gestion qui ont affecté l'ensemble de l'équipe, joueurs et staffs. Dziri a commencé à se «fragiliser» après la défaite face à l'ES Sétif (1-3). La seconde défaite à domicile infligée par le CS Constantine (1-3) samedi dernier en championnat a été le deuxième pic négatif qu'a connu Dziri, mais avec la défaite et surtout l'élimination de la coupe d'Algérie, un objectif d'importance pour lui, cela a eu comme effet négatif l'annonce de sa démission de la barre technique. En effet, la coupe d'Algérie a été le seul espoir des Rouge et Noir de sauver leur saison d'autant que le championnat s'est quelque peu éloigné, bien que mathématiquement, tout est encore jouable. Après avoir été éliminés de la Champions League au terme d'une phase de poules insipide (2 points arrachés seulement sur les 18 possibles), les joueurs de l'USMA quittent ainsi prématurément la plus prestigieuse des compétitions nationales, la coupe d'Algérie. Dziri a entendu, après cette série noire, de toutes les couleurs. Certains supporters ont même appelé à son départ. Ce qui a affecté l'intéressé qui devrait rencontrer ses dirigeants dans les heures à venir. «Je pars l'esprit tranquille. J'ai résisté lorsque l'USMA traversait une crise aiguë, mais maintenant que le club est repris par une société nationale, je sais que je peux m'en aller tranquillement. L'équipe est entre de bonnes mains avec la nouvelle société qui la dirigerait», a déclaré le désormais ex-coach de l'USMA. Il a insisté à dire que «ma démission est irrévocable» même si les nouveaux responsables le sollicitent pour rester. Il faut reconnaître que Dziri a été très courageux en luttant depuis son installation en juin dernier à la barre technique de l'USMA. L'équipe a connu une très grande instabilité administrative depuis l'incarcération du président Ali Haddad, justement en ce mois de juin 2019. Dziri avait alors accepté de prendre les commandes techniques de l'USMA en dépit de la situation alarmante que traverse ce club, notamment sur le plan financier. Il a réussi à qualifier l'équipe à la phase des poules en dépit des problèmes vécus par lui, ses staffs et ses joueurs. En championnat, faut-il rappeler que l'équipe a longtemps occupé une place sur le podium, malgré les trois points défalqués par la LFP après le forfait déclaré lors du derby contre le MCA. Tout cela a été réalisé malgré les multiples problèmes auxquels sont confrontés les joueurs et le staff technique et auxquels la direction du club doit plusieurs salaires. Mais, s'il a eu au début un soutien des fans de l'équipe, il n'a plus bénéficié de cette confiance depuis le début de cette série noire de mauvais résultats. Sentant qu'il ne pourrait plus rien faire avec l'équipe qui n'arrive plus à gagner le moindre match depuis 5 rencontres, il a été donc aussi courageux de démissionner, respectant son éthique de coach respectable que de subir plus de pressions qu'il ne pourrait certainement plus subir la charge.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré