{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Manchester City

Guardiola craint de se faire limoger

L’entraîneur de Manchester City concède qu’un nouvel échec en Ligue des Champions pourrait lui être fatal

Distancé en Premier League avec 22 points de retard sur Liverpool, Manchester City va pouvoir se focaliser pleinement sur la Ligue des Champions, l’objectif majeur du club anglais depuis plusieurs saisons. Les Citizens dominent outrageusement le football anglais depuis près de 10 ans, mais peinent à s’imposer sur la scène européenne avec une seule demi-finale à leur actif. Un bien maigre bilan pour Manchester City qui a l’ambition de remporter la compétition. Cette saison ce ne sera pas chose aisée puisque les Sky Blues affrontent le Real Madrid dès les huitièmes de finale de la compétition. Dans une interview accordée à Sky Sports, Pep Guardiola a fait des déclarations troublantes. L’entraîneur de Manchester City a notamment laissé entendre qu’une élimination précoce en Ligue des champions pourrait avoir raison de son poste : «Si nous ne gagnons pas face au Real Madrid, le propriétaire ou le directeur sportif du club viendra et me dira : “ce n’est pas suffisant, nous voulons la Ligue des Champions” et ils me vireront. Et je leur répondrai: “D’accord, merci, ce fut un plaisir”». «Peu importe ce que disent les gens, je fais les choses pour gagner chaque compétition. Les équipes de Manchester City de ces dernières années ne sont pas des perdantes. Il faut être fier de faire tout ce que tu peux. On envoie un message erroné aux nouvelles générations à qui on apprend que seule la victoire compte», a ajouté l’entraîneur de Manchester City pour expliquer sa façon de penser et la trop grande importance des résultats de nos jours. Pep Guardiola ne considère plus être le meilleur entraîneur du monde : «C’est un mauvais message à ces générations qui ne comptent que les trophées. Les gens pensent que parce que tu es Klopp ou Guardiola, tu vas tout gagner chaque saison. Mais c’est impossible. Si tu ne gagnes pas la Ligue des Champions, c’est un désastre. Si tu la gagnes, c’est un succès. Si on prend les choses comme ça, ça veut dire que les plus de 100 ans d’histoire seraient un désastre, alors que ce n’est pas vrai». «Ça veut dire quoi être le meilleur ? Jamais je ne me suis considéré comme le meilleur, même quand j’ai gagné six titres consécutifs et le triplé avec le Barça. J’ai gagné parce que j’avais des joueurs extraordinaires. Mais il y a des entraîneurs fantastiques qui n’ont pas ce genre de joueurs et qui n’entraînent pas dans des grands clubs. Je suis un bon entraîneur, mais pas le meilleur. Donnez-moi une autre équipe que Manchester City et je ne gagnerai pas», a conclu l’Espagnol. Une belle autocritique avec une réflexion profonde.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré