{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Jeux méditerranéens Oran-2021 : Raouf Bernaoui, ministre de la Jeunesse et des Sports

«L’Algérie sera au rendez-vous»

«Je n’ai pas envie de revenir sur les raisons ayant causé tout ce retard. Car nous préférons nous tourner vers l’avenir», a souligné le premier responsable du secteur de la jeunesse et des sports.

La 19e édition des Jeux méditerranéens que va abriter Oran en 2021 sera une occasion pour les participants dans cet évènement sportif, issus des pays de la Méditerranée de découvrir le visage de la nouvelle Algérie, celle de la paix et de la prospérité. Tout le monde est, désormais, satisfait quant à l’évolution des travaux dans ces deux importants équipements, ainsi qu’au niveau de toutes les autres infrastructures sportives qui font l’objet de vastes opérations de réhabilitation et pour lesquelles l’état à mobilisé des moyens financiers importants.

Véritable réquisitoire. N’en déplaise aux autres. L’Etat algérien est plus qu’engagé à tenir les Jeux méditerranéens 2021 en dépit de toutes les lacunes relevées. Le défi est à relever malgré toutes les embûches entravant le projet. C’est ce que l’on relève des déclarations du ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Bernaoui, qui, en revenant sur ce rendez-vous, a fait taire les mauvaises langues se déliant, assénant un coup dur à l’Algérie en tentant vainement de ternir son image en faisant croire, à travers certains médias, que « l’Algérie pourrait abandonner ces jeux ». Bernaoui a été explicite en coupant net l’herbe sous les pieds des faussaires de l’histoire en faisant sien un seul credo : aller, vaille que vaille et sans aucun manquement, vers l’organisation réussie à l’avance de la rencontre méditerranéenne. Mieux, il a fait savoir que l’Algérie sera une étape par le biais de laquelle pour redonner l’image qui sied à ces jeux en les domiciliant dans la belle métropole méditerranéenne, El Bahia. Il a, dans ce sens, déclare que « l’Etat algérien a déployé tous les moyens humains et matériels pour que les JM retrouvent leur splendeur dès la prochaine édition qu’abritera Oran lors de l’été 2021 », expliquant qu’« une enveloppe de 600 millions d’euros a été mobilisée par l’Etat algérien pour la réalisation de nouvelles infrastructures sportives et la réhabilitation d’autres ainsi que l’organisation de cet événement ». C’est, donc, parti pour une meilleure édition des Jeux ayant quelque peu perdu leur auréole. Le ministre fera savoir dans ce chapitre que « tout le monde sait que les Jeux méditerranéens ont perdu relativement de leur aura ». «Mais notre défi, en tant qu’Algériens, est que la prochaine édition d’Oran sera une occasion pour relancer cette manifestation sportive et la réhabiliter », a-t-il avancé d’un ton rassurant, tout en expliquant que « l’Algérie sera bel et bien au rendez-vous pour honorer ses engagements dans ce registre pris devant le Conseil international des Jeux méditerranéens qui lui a confié l’organisation de la 19e édition il y a quelques années ». Ayant consacré toute la fin de journée de mardi à l’inspection des chantiers en cours de réalisation, le ministre n’est pas allé trop vite dans ses déclarations, mais il a toutefois tenu à rassurer que l’Algérie tient, comme à l’accoutumée à ses engagements. Il dira dans ce chapitre bien précis que « la réalité du terrain est là pour démontrer que nous sommes en train de réaliser quelque chose de très grand en prévision des Jeux ». « N’en déplaise à certains qui tentent de remettre en cause nos capacités à organiser cet évènement sportif », a-t-il asséné sans pour autant verser dans l’amalgame ni dans la polémique creuse. Revenant sur l’évolution des travaux que connaissent les différents chantiers du complexe olympique, le ministre dira : « Je n’ai pas envie de revenir sur les raisons ayant causé tout ce retard. Car nous préférons nous tourner vers l’avenir.» Le chantier, à titre de rappel, accuse un énorme retard dans sa livraison vu que sa première pierre a été posée en 2008. Le ministre n’a, cependant, pas dissimulé sa confiance vu le taux d’avancement des travaux en faisant la part des choses tout en étant « confiant quant à la réception de cette importante infrastructure dans les nouveaux délais fixés ». « Et là, je suis persuadé que le stade de football de 40 000 places sera livré en mars prochain. Le football algérien a tant besoin de cette infrastructure vu le manque enregistré dans ce registre », a t-il déclaré expliquant que ce stade, en plus de ceux de Tizi Ouzou, Baraki et Douéra à Alger, seront une fierté pour le sport roi dans le pays. Auparavant, le ministre a eu droit à un tour d’horizon fait par des responsables exécutifs concernés au sujet de l’évolution des travaux au niveau du complexe ainsi que d’autres chantiers ouverts liés à l’aménagement des abords de ce site. Les partenaires associant ce projet, en l’occurrence le maître de l’ouvrage, la direction locale des équipements publics, ont souligné « quelques problèmes financiers persistent encore et qui sont à l’origine du retard accusé dans l’achèvement des travaux du stade de football ». Le ministre, intervient pour stopper aussi bien les lamentations des uns et les états d’âmes avancés par d’autres en invitant toutes les instances en relation avec le projet à agir et réagir à la hauteur de l’événement. Il dira que « ces difficultés qui devront être réglés prochainement ». Dans ce chapitre, il n’a pas omis de rappeler « les mesures efficaces prises dernièrement par le Premier ministre, Noureddine Bedoui, pour lever tous les obstacles entravant la bonne marche des travaux au niveau du complexe sportif d’Oran en prévision des Jeux méditerranéens ». Pour la deuxième tranche du complexe, à savoir la réalisation d’une salle omnisports de 6000 places et un centre nautique de trois bassins, deux olympiques et un semi-olympique, le ministre a été rassuré par les concernés quant au bon rythme des travaux que connaît le premier équipement, contrairement au second qui accuse un retard estimé à trois mois.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours