{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Coronavirus

L’inquiétude augmente davantage

JO-2020: le Comité olympique américain indécis
Le Comité olympique et paralympique américain (USOPC) a estimé qu'il fallait plus de temps pour décider du maintien ou non des jeux Olympiques pour cet été à Tokyo, alors que les appels au report s'élèvent de plus en plus fort, en raison de la sérieuse pandémie du nouveau coronavirus. «Je pense que nous sommes d'accord avec le Comité international olympique (CIO) pour dire que nous avons besoin de plus de conseils d'experts et d'informations que nous n'en avons aujourd'hui pour prendre une décision», a déclaré Susanne Lyons, présidente de l'USOPC, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes. «Nous n'avons pas à prendre de décision. Nos épreuves ne se dérouleront pas la semaine prochaine ou dans deux semaines. Elles sont prévues dans quatre mois. Or je pense que beaucoup de choses peuvent changer d'ici-là. Nous donnons donc au CIO la possibilité de recueillir ces informations et conseils avisés», a-t-elle ajouté avant de conclure qu'à ce stade «nous ne pensons pas qu'il soit nécessaire pour nous de les presser à prendre une décision».

Barty croise les doigts
Vainqueur l'année dernière à la surprise générale, Ashley Barty a depuis confirmé toutes les promesses entrevues à Roland-Garros. Elle a notamment remporté le masters de Shenzhen en fin d'année 2019. Demi-finaliste à l'Open d'Australie cette année, elle a renforcé sa place de numéro un mondiale jusqu'à la suspension de la saison à cause du coronavirus. L'Australienne de 23 ans espère malgré la crise, qu'elle pourra défendre son titre en septembre à Roland-Garros. «J'espère avoir la chance de défendre mon titre en septembre. Je saisirai à deux mains toute occasion de jouer. Mais je sais qu'ils se passent des choses plus importantes dans le monde en ce moment et je ferai tout ce qui peut nous aider à rester en sécurité et en bonne santé», a expliqué Ashley Barty à la presse australienne dans des propos relayés par L'Equipe.

Bernal est négatif au Covid-19
Comme ses compatriotes Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) et Sergio Higuita (EF Pro Cycling), Egan Bernal (Team INEOS) a quitté l'Europe et est rentré chez lui en Colombie. «Il y a quelques jours, je suis arrivé d'Europe et je me suis mis en isolement dans ma maison comme m'ont dit de faire les autorités. Après quelques jours, j'ai contacté le ministère de la Santé car je venais d'une région avec un fort risque de contagion. Alors ils sont venus chez moi et j'ai été testé négatif au Covid-19», a écrit Bernal sur les réseaux sociaux. Bernal a ensuite eu une pensée pour tous ses compatriotes, et notamment ceux qui combattent cette épidémie.

Le gros don de Lukaku
Romelu Lukaku (26 ans, 25 matchs et 17 buts en Serie A cette saison) s'ajoute à la liste des acteurs du football impliqués dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. L'attaquant de l'Inter Milan annonce avoir fait un don de 100 000 euros à l'hôpital San Raffaele, situé à Milan. «L'Italie est un pays incroyable qui a fait tant de bonnes choses pour moi et ma famille. C'est pourquoi je veux aider ce pays», a expliqué l'international belge, arrivé l'été dernier en provenance de Manchester United, dans une vidéo publiée par son club sur Twitter.

UEFA: trois options pour la fin de saison
En reportant l'Euro 2020 à 2021, l'UEFA s'est retirée une petite épine du pied pour travailler sur l'organisation de la fin de saison des clubs européens. Désormais, l'instance européenne doit décider d'une date butoir pour tous les championnats, à condition que les matchs puissent reprendre. Aujourd'hui, l'incertitude est la plus totale concernant la reprise du football en Europe. Selon RMC et L'Equipe, l'UEFA propose donc trois options dans un document envoyé aux Fédérations.
La première, évoquée cette semaine par l'instance, est de terminer le 30 juin. Compte tenu de l'évolution de l'épidémie de coronavirus, cette hypothèse paraît bien compliquée.
Il faudrait que le football reprenne très vite pour pouvoir terminer les championnats, les coupes nationales, les coupes d'Europe et les matchs internationaux. Les deux autres options concernent une fin de saison le 31 juillet ou le 31 août. Des propositions plus raisonnables, même si cela obligerait évidemment à décaler le calendrier de la saison prochaine. Une contrainte qui paraît loin d'être insurmontable. Les Fédérations doivent désormais étudier ces différents scénarios avec les ligues et les clubs afin de prendre une décision.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours