{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Malgré des problèmes financiers toujours pas réglés

L’USMA mobilisée pour Gor Mahia

Depuis le début de la saison et surtout de l’incarcération du président de l’USM Alger, Ali Haddad, l’USMA vit avec le problème de la régularisation de la situation financière de ses joueurs.


La situation se complique davantage, faisant que les responsables de l’USMA ont même failli déclarer forfait pour la Champions League d’Afrique, avant que le Groupe Al Hayat Petroleum, inconnu jusque-là, n’intervienne pour assurer les frais de déplacement de l’équipe au Niger. Fort heureusement que malgré cela, l’équipe est parvenue à se qualifier pour le prochain tour de la compétition. Demain, elle recevra, au stade Mustapha-Tchaker de Blida, la coriace formation kenyane de Gor Mahia, une vieille connaissance pour les clubs algériens d’ailleurs. Au jour d’aujourd’hui, les Usmistes ne vivent que sur des « promesses». Jugez-en : il y a eu d’abord la désignation par l’état d’un gestionnaire administratif pour gérer les affaires des sociétés de Haddad. Mais, pour le moment, ledit administrateur est surtout préoccupé par le dossier de règlement des affaires de la société mère ETRHB-Haddad. Par la suite, des rumeurs avaient circulé concernant «le déblocage du compte bancaire de la SSPA/USMA». Mais il y a eu ce démenti et cette promesse par la direction du club dans un communiqué, faisant état du fait que « la justice a été rassurante cette semaine » quant à un « traitement rapide » de son dossier, en espérant que cela permettra de débloquer « rapidement » ses comptes bancaires, gelés au début de l’été. « La justice a assuré le club, cette semaine, qu’elle est en train de traiter sérieusement son dossier, et nous espérons que cette affaire connaisse un dénouement rapide, pour que l’USMA retrouve enfin sa sérénité », a indiqué la direction du champion d’Algérie en titre. Puis, c’est au tour du premier responsable du secteur d’intervenir. Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Bernaoui, invité de la Radio nationale, a recommandé aux clubs professionnels de football de «réviser leur politique de gestion pour éviter toute insuffisance financière dont souffrent plusieurs équipes aujourd’hui», annonçant que « l’état avait décidé de financer les frais des clubs devant participer aux rendez-vous continentaux».
«La première décision prise, mardi dernier, concerne l’aide financière réservée aux clubs professionnels qui représenteront l’Algérie dans les compétitions africaines, l’état prendra en charge leurs frais en attendant d’autres décisions historiques et précieuses la semaine prochaine », a affirmé le MJS, précisant que « l’ère du pompage d’argent sans demander des comptes est révolue ». Et là, si les Usmsites peuvent être réconfortés pour leur prochain déplacement au Kenya pour le match retour face à Gor Mahia, suivant la promesse du ministre, il y a lieu de remarquer que sur le plan de la régularisation financière des joueurs et du staff de l’équipe, tout est en attente. En tout cas, il est tout aussi remarquable de saluer la réaction des joueurs qui, en dépit de leurs problèmes financiers, ont tout mis de côté et défendu corps et âme la représentativité de l’Algérie dans cette compétition continentale. Le coach, Dziri, vient de récupérer les joueurs olympiques et prépare désormais cette manche aller avec abnégation et surtout forte concentration des joueurs afin de tenter d’assurer la qualification face à Gor Mahia, avec un premier score large demain. Et c’est tout le mal qu’on leur souhaite.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours