{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Les noms de Allik, Badji et Amrouche sont évoqués

Le MCA cherche les remplaçants de Sakhri et Betrouni

Les responsables de la Sonatrach, actionnaire majoritaire de la SSPA/MCA, ne comptent pas tarder à officialiser la fin de fonctions de Achour Betrouni et Foued Sakhri, le temps juste de trouver leurs successeurs.

Sur le volet administratif, tout est encore en stand-by dans la maison du MCA. Le conseil d’administration de la SSPA a refusé la démission présentée par son président, Achour Betrouni, qui a indiqué ne plus pouvoir travailler en collaboration avec le directeur sportif, Foued Sakhri. Entre- temps, les responsables de la Sonatrach ont décidé de mettre fin aux fonctions de ce dernier, mais aucune notification ne lui a été transmise encore. Chose qui fait que le concerné continue de travailler et prendre attache avec les joueurs susceptibles de renforcer les rangs de son équipe et mener des négociations avec des entraîneurs pour remplacer Bernard Casoni. Malgré cela, les responsables de la Sonatrach ne comptent pas tarder à officialiser la fin de fonctions de Sakhri et Betrouni, juste le temps de trouver leurs successeurs. Plusieurs noms ont circulé, entre autres Fayçal Badji, Kamel Amrouche et… Saïd Allik. Ce dernier a été sollicité, mais n’a jusqu’à l’heure rendu aucune réponse, d’autant plus que son contrat avec le CR Belouizdad n’est pas encore résilié. Par ailleurs, s’agissant du volet recrutement, l’attaquant congolais du Stade tunisien, Guy Mbenza, convoité par le MCA, s’est engagé avec la formation belge du Cercle de Bruges, a annoncé, hier, le club tunisien sur sa page officielle Facebook. Le joueur âgé de 19 ans a brillé au Stade Tunisien, occupant actuellement la deuxième place du classement des buteurs du championnat avec 6 réalisations en 12 matchs. Le MC Alger a formulé une offre jugée insuffisante par la direction du Stade tunisien, qui a dit oui à son homologue du Cercle de Bruges, lanterne rouge du championnat de Belgique. Dans le même sillage du mercato, Sakhri a engagé des négociations avec ses homologues du MC Oran pour la libération du défenseur Masmoudi. Ce dernier, décidé à quitter le club oranais, est confronté au refus de ses responsables, qui ne veulent pas le brader. Ils réclament, selon plusieurs sources, la somme de 3 milliards de centimes pour lui accorder sa lettre de libération, ce qui n’est pas dans les cordes des Algérois, confrontés déjà à une crise financière aiguë. Preuve en est, les joueurs attendent à ce qu’ils perçoivent leurs arriérés. La situation est si grave au point où les protégés de l’entraîneur intérimaire, Mohamed Mekhazni, menacent de recourir au mouvement de grève si la situation reste ne l’état.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours