{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Champions League africaine – 16es de finale aller : JS Kabylie-Horaya Conakry (Guinée), ce soir à 19h30 à Tizi Ouzou

Les Canaris visent haut

La JSK, représentant algérien en C1, retrouve aujourd’hui son stade fétiche en recevant les Guinéens de Horaya Conakry. Les protégés de Velud vont jouer leur va-tout pour l’emporter avec un résultat probant.

Les Canaris affrontent ce soir à 19h30 les Guinéens du Horaya de Conakry dans un match difficile comptant pour le match-aller des 16es de finale de la Champions League au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou. La confrontation se jouera, faut-il s’y attendre, devant des gradins archicombles au vu du nombre de billets vendus pour les supporters. La confrontation qui intervient après une période de repos marquée par une préparation minutieuse conduite par le coach français, Hubert Velud. En effet, ce soir les camarades du portier Salhi devront se donner à fond pour arracher la victoire la plus large possible. Le plus grand nombre de buts est requis pour éviter les difficultés lors du match-retour prévu dans deux semaines dans la capitale guinéenne, Conakry. Pour ce faire, Velud a bien ficelé sa tactique lors d’une série de matchs amicaux. Le premier s’est soldé par une victoire (3-2) face au RC Kouba, alors que le second s’est soldé par une défaite par la plus petite des marges face au NA Hussein-Dey. Les deux rencontres ont permis au technicien français de voir de près les points forts et les faibles de son équipe. Et c’est justement en ce second trait que les Canaris risquent d’avoir des difficultés. Depuis le début de saison et lors des matchs amicaux, la défense kabyle s’est montrée très fébrile. Dans chaque rencontre, pratiquement, la muraille cède plusieurs fois devant les assauts de l’adversaire. Elle a tout l’air d’être une véritable « passoire ». Pour arracher les victoires, l’attaque a dû se donner à fond pour remonter à chaque fois le score. La muraille défensive kabyle n’est visiblement pas fiable. Sur ce plan, justement, que l’entraîneur a concentré son travail afin de trouver les failles et les colmater. Cette situation ne peut passer inaperçue pour les adversaires. Le club guinéen ne vient pas à Tizi Ouzou pour offrir des cadeaux aux gars de la JSK. Bien au contraire, ce grand club qui domine la compétition africaine depuis quelques années arrive dans le but de tuer le duel avant de jouer chez lui. Gagner à Tizi Ouzou n’est pas perçu comme un défi impossible à réaliser pour les Guinéens. Le staff technique de ce grand club a certainement observé les Jaune et Vert et ils se jetteront vraisemblablement à fond dans le jeu offensif au vu de l’état de la défense locale. La faiblesse du compartiment défensif kabyle est une aubaine pour l’adversaire qui exploitera sans nul doute ce point faible pour sortir vainqueur de cette confrontation très importante pour la suite de la compétition. Mais, pour parer à cette éventualité, coach Velud a certainement pris ses dispositions. Pour cette explication à domicile, les joueurs de la JSK auront à profiter de la présence de leur douzième joueur qui se trouve sur les gradins. Les supporters se préparent déjà à venir en masse assister à la rencontre et accompagner leur équipe jusqu’à la victoire. Les supporters kabyles se sont distingués la saison passée par leur grand fair-play. Le stade du 1er-Novembre a été agrémenté de la présence des familles depuis l’arrivée du président Chérif Mellal.
La présence des familles est un indice de bonne conduite sur les gradins, car il fut un temps où les familles ne pouvaient pas y rester.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours