{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Après avoir réussi le retour à la normale

Les Verts se penchent sur l’avenir

Dès le mois d’octobre prochain, les Verts seront appelés à disputer deux matchs amicaux, dont un contre « une sélection sud-américaine », selon le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi.

La victoire contre le Bénin (1-0), en match amical disputé, lundi soir, au stade du 5-Juillet, a permis à l’EN algérienne de football de décompresser après son sacre lors de la CAN-2019, retrouvant ainsi des conditions psychologiques optimales, susceptibles de l’aider à faire face au dur calendrier à venir.
L’exploit réussi au Caire était tel que « la sélection nationale avait toujours du mal à évacuer son euphorie », comme l’avait expliqué le coach Djamel Belmadi, considérant au passage que cet excès de confiance pouvait se répercuter négativement sur le rendement de l’EN, lors des échéances à venir. « Ce match amical contre le Bénin était indispensable pour nous aider à redescendre sur terre et nous remettre en condition pour répondre présents dès le mois d’octobre prochain », a expliqué le sélectionneur national.
En effet, dès le mois d’octobre prochain, les Verts seront appelés à disputer deux matchs amicaux, dont un contre « une sélection sud-américaine », selon le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi. Par la suite, et dès le début du mois de novembre, les choses sérieuses vont commencer, puisque l’EN sera appelée à disputer son premier match officiel, dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2021. Ce sera contre le Botswana, dirigé par l’Algérien Adel Amrouche, qui avait dirigé plusieurs sélections africaines, dont le Kenya, le Burundi et la Libye. Même s’il s’est dit « très satisfait » du rendement de ses joueurs lors du match amical face au Bénin, Belmadi a assuré que « certains aspects techniques » devront quand même « être perfectionnés » pour permettre aux Verts de rester compétitifs au plus haut niveau, notamment l’efficacité offensive. « Nous nous sommes procurés un très grand nombre d’occasions contre le Bénin, mais seule une d’entre elles a pu être concrétisée. Il est donc nécessaire de se pencher sur cet aspect, pour rendre l’équipe plus performante et par conséquent, capable d’atteindre ses prochains objectifs », a espéré l’ancien Marseillais. Autre chantier qui attend Belmadi, une importante opération de prospection, pour dénicher une nouvelle pépite en défense centrale, susceptible de combler le vide laissé par les départs en retraite de Carl Medjani et Rafik Halliche. Il est vrai que certains défenseurs expérimentés comme Youcef Benayada (27 ans) et Farouk Chafaï (29 ans) peuvent satisfaire cette demande dans l’immédiat, mais Belmadi serait plus à la recherche d’un jeune talent, qui aurait encore de belles années devant lui. Quoique, même si cela est le cas, il fera ses début en sélection comme doublure, car Belmadi s’est dit tellement satisfait du rendement de son Onze habituel qu’il n’a pas l’intention d’y opérer le moindre changement. « Si un joueur fait bien son job, pourquoi le changer ?
Les titulaires actuels me donnent entière satisfaction et à partir de là, je ne peux que continuer à leur faire confiance », a assuré l’entraîneur des Verts.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours