{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Zdravko Logarusic, sélectionneur du Zimbabwe

«Nous ne craignons pas l'Algérie»

Le technicien croate rappelle qu'en football «tout est possible» en ajoutant qu'«il n'y a pas d'équipe sans défi».

Le sélectionneur national du Zimbabwe, Zdravko Logarusic, entièrement satisfait de la progression de son équipe au cours des dernières semaines, a assuré dans une déclaration à la presse qu'il «ne craint pas d'affronter l'Algérie» au mois de novembre prochain, dans le cadre des 3e et 4e journées de qualifications à la prochaine coupe d'Afrique des nations (CAN-2021). «Il ne fait aucun doute que la sélection algérienne est une bonne équipe. Ils sont d'ailleurs champions d'Afrique en titre, et il est donc évident que les affronter ne sera pas chose facile.
Cela dit, nous ne devons pas les craindre pour autant», a-t-il indiqué dans une interview au journal The Standard. «Certes, pour certains de nos joueurs, la tentation de se concentrer sur les joueurs vedettes de la sélection algérienne sera probablement très grande, car leur talent inspire la crainte», a anticipé Logarusic, mais d'après lui, «les joueurs algériens forment un groupe, et c'est en tant que tel que nous allons les affronter.
À partir de là, nous ne devons plus les voir comme des individus, mais plutôt comme une équipe, dans son ensemble», a-t-il expliqué. C'est tout de même la sélection algérienne qui semble favorite à la veille de cette double confrontation du mois de novembre, surtout après le bon visage qu'elle a montré pendant les matchs amicaux de la trêve internationale, respectivement contre le Nigeria (1-0) et le Mexique (2-2).
De son côté, le Zimbabwe n'a pu faire que match nul (0-0) dans une rencontre organisée à la hâte avec le Malawi, et pendant laquelle l'entraîneur Zdravko Logarusic avait utilisé un groupe de fortune. «beaucoup de joueurs titulaires n'étaient pas disponibles pour ce match contre le Malawi, mais ceux qui ont joué ont fait preuve de caractère, compte tenu du peu de temps que nous avons passé ensemble et j'espère que la prochaine fois, nous pourrons mieux faire», a-t-il souhaité. Le technicien croate a conclu en rappelant qu'en football «tout est possible» en ajoutant «qu'il n'y a pas d'équipe sans défi». Selon lui, «le Zimbabwe doit rester positif» et faire tout ce qui est en son possible, au moins pour «remporter une victoire à domicile», avant de défendre crânement ses chances lors des duels suivants. Le sélectionneur des Warriors dit, en effet, être ici pour obtenir des résultats suffisamment probants, pour permettre à l'équipe de se qualifier à la CAN-2021 décalée à 2022 au Cameroun.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours