{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le piège de la présidente

Les deux inculpés, détenus, étaient séparés pour protéger la faible assistance - protocole sanitaire oblige - et les empêcher de communiquer durant les débats.

«Voilà! Le procès a déjà commencé! Êtes-vous prêts à ne dire que la vérité, toute la vérité, rien que la vérité?», lance, en direction des deux inculpés de vol, fait prévu et puni par l'article 350 du Code pénal, décidée, la juge, qui a parcouru le dossier, avant d'entrer dans la salle d'audience.
Un silence de mosquée, un vendredi, midi trente, enveloppa cette importante première question, d'un procès qui s'annonce très long parce que les deux malfaiteurs, ne voulurent point reconnaître leur méfait, pourtant, effectué en présence de plusieurs témoins, qui passaient par là, en cette matinée du jeudi 30 décembre 2021, du côté des nouvelles galeries, qui venaient à peine d'ouvrir au jeune et très large public, leurs portes! Il n' a suffi que de quelques jours, pour que la caisse de l'établissement fasse l'objet d'un casse unique dans les annales de la ville, pourtant, très pacifique! Il s'agit, pour le parquet de la cité, d'une première, mais d'une première où les voleurs, pris en flagrant délit, nièrent vigoureusement.
Le vol, fait prévu et puni par l'article 350 du Code pénal et qui dispose dans le chapitre 3 de la Section 1: vols et extorsions. Article 350 (loi n° 06 -23 du 26 décembre 2006):
« Quiconque soustrait frauduleusement une chose qui ne lui appartient pas est coupable de vol et puni d' un emprisonnement d' un (1) an à cinq (5) ans et d' une amende de 100000 DA à 500000 DA.
La même peine est applicable à la soustraction frauduleuse d' eau, de gaz et d' électricité...».
Les deux inculpés, détenus, étaient séparés pour protéger la faible assistance-protocole sanitaire oblige-et les empêcher de communiquer durant les débats. Mais, que pouvaient-ils donc dire, eux qui avaient opté pour un inexplicable silence, qui ne pouvait que leur nuire, en ces temps de rudesse de la justice, qui venait d'augmenter les peines d'emprisonnement ferme jusqu'à 30 ans, pour les spéculateurs de tous poils?
La juge, elle, avait ses points de repères, ses «trucs», et ses moyens à utiliser, quant à faire parler les plus endurcis des inculpés. Jugez plutôt, cette manière de poser la toute première question à Azzedine F.
25 ans, chômeur de luxe, et auteur de petits larcins, jusqu'à ce qu'il entre dans le grand banditisme, avec la rencontre impromptue, de Chaker G. Un ancien détenu, voisin, avant le déménagement du quartier, pour un nouveau dans la banlieue.
La juge, qui avait en main, les ingrédients pour faire parler les deux larrons en foire, se donnait le temps nécessaire pour avoir l'aveu des deux têtus, qui semblaient sûrs d'eux! Ils étaient assis en face de la juge qui ne les regardait pas pour le moment, car son esprit était avec le public, dont une petite partie était là pour voir de près ces malfrats qui avaient plutôt de bonnes bouilles sympathiques et nous irons jusqu'à écrire sans crainte d'être contredit, angéliques.
Les voisins et autres curieux de la manière de faire de la justice, avaient débarqué très tôt devant la bâtisse qu'est le tribunal du coin, en vue d'avoir une place car la salle d'audience avait la mauvaise réputation d'être une... «basse - cour».
-Alors, on y va pour la vérité? Ou alors, on reporte pour le mois prochain, le temps pour vous deux, de réfléchir et de vous mettre enfin à table?», crache, la magistrate qui joue là une de ses cartes de bluff, en vue dd'avoir enfin la vérité. Ce sera finalement, Chaker qui aura l'avantage de déclarer, «qu'ils étaient de passage devant les nouvelles galeries, quand un agent de police qui l'a reconnu, lors de son arrestation en juillet 2021, le héla bruyamment, et de ce fait, attira l'attention des flics en civils qui passaient par- là! Serré de près au poste de police, il nia le vol, alors qu'il se trouvait en possession d'une très forte somme, probablement volée ce matin- là!
Les policiers firent le rapprochement avec Azzedine F., le compagnon qui a évidemment fait en sorte de ne pas se mouiller avec son compère, dans le méfait signalé une heure plus tôt par le chef de la sûreté de daïra!
À la barre, la juge fera en sorte d'avoir des infos utiles à l'enquête, bousillée par le silence des deux suspects! Elle appris à Chaker qu'une partie de la somme volée, a été retrouvée sur Azzedine, éloigné au moment où la présidente annonçait la fraîche info!
Le piège fonctionna à merveille, puisque Chaker, pris d'un amer vertige, alla droit à la reconnaissance des faits! Il ne restait plus à la magistrate qu'à inviter le procureur à requérir. Ce qu'il fit avec plaisir et demanda sans état d'âme, une peine d'emprisonnement ferme de 4 ans! Après avoir prononcé le dernier mot, les deux voleurs, non assistés d'un conseil, écopèrent sur le siège de 5 ans! 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours