{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Parution du numéro 131 de la revue AYAMUN

Les romans d'Amar Mezdad revisités

Une nouvelle édition de la revue de littérature amazighe Ayamun vient de paraître. Il s'agit du numéro 131 où le lecteur pourra découvrir plusieurs sujets intéressants. Au sommaire de cette revue de littérature berbère, qui existe depuis 25 ans en version électronique, le lecteur pourra lire un texte en prose intitulé At nniya (les naïfs) de l'auteur Farid Ghanemi. Ce nouveau numéro contient en outre une chronique signée par Lmouloud Sellam ainsi qu'une étude ayant pour titre «Quelques paradoxes sur I'Afrique romaine, son histoire et ses historiens» par Marcel Benabou reprise des Actes du Deuxième Congrès international d'étude des cultures de la Méditerranée occidentale. La deuxième étude que lecteur pourra lire dans la même revue est consacrée au roman «Tetdilli-d, ur d-keccem» du grand écrivain d'expression amazighe Amar Mezdad. Elle est réalisée par Larbi Graine. D'autres articles sont consacrés au même écrivain prolifique, notamment à son nouveau roman, paru il y a quelques mois, et intitulé: «Saouch Uzellemchir». Cet article est écrit par T-Kirez Déméter. Le même roman a eu droit à une autre note de lecture réalisée par Farid Imenagh. «Rachid Aliche, Sur le sentier de la langue maternelle: le village et le globe» est le titre de l'étude avec laquelle la brillante universitaire Nacéra Abrous contribue à ce numéro. «Bilinguisme en Algérie» est le thème développé par le romancier Aomar Oulamara. La revue propose une interview avec l'écrivain Amar Mezdad réalisée par l'universitaire Takfarinas Nait Chabane. Le lecteur pourra y avoir accès à dix livres gratuitement et disponibles en format PDF. «Expérience d'une conférence par IA: ‘'' Résister pour renaître, chronique d'un combat millénaire''» est l'article que propose S. Outahar. Le lecteur y trouvera une évocation de Tahar Djaout ainsi qu'un poème de Ziri Ait Maâmar. La revue Ayamun diffuse depuis plus de 23 ans des documents rares ou inédits du domaine littéraire amazigh. «La cyber-revue paraît en principe tous les deux mois. Les commentaires et les suggestions pour l'améliorer et la promouvoir sont les bienvenus», précisent les éditeurs de Ayamun. Ces derniers ajoutent que les documents de la revue sont à la disposition de quiconque s'intéresse à la culture autochtone de l'Afrique du Nord. «Leur reproduction est autorisée après accord de la Rédaction», est-il précisé. «Les textes mis en ligne avec l'autorisation de l'auteur ne pourront plus être retirés, une fois diffusés. Les textes exploités sans autorisation pourront être retirés à tout moment si la demande en est formulée par l'auteur ou les ayants droit», concluent les promoteurs de cette revue, qui méritent tous les encouragements. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré