{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Souhila Magraoui expose au Sofitel

«Ma renaissance en couleurs…»

L’artiste expose une vingtaine de tableaux tous solaires et chatoyants et cela, jusqu’au 20 octobre en cours …

Elle s'appelle Souhila Magraoui. Elle est professeure d'anglais dans un collège à Bouzaréah. À côté de cela, Souhila est une grande passionnée d'art. Mère de deux enfants, autodidacte, elle s'est mise tôt à la peinture.
À 16 ans, elle suivit un stage au niveau de l'annexe des beaux-arts. Depuis, elle n'a jamais lâché son hobby, sans en faire son métier principal. Ses tableaux, elle préfère les offrir aux amis et à la famille. Toutefois, cette année, Souhila Magraoui a décidé de sortir de l'anonymat et d'exposer ses oeuvres. C'est ainsi que, depuis le 20 septembre et jusqu'au 20 octobre, vous allez admirer ses tableaux à l'hôtel Sofitel. «Renaissance en couleurs» est le titre de cette expo. Emue, elle nous expliquera que la peinture a été le meilleur moyen salvateur qui lui a permis de supporter cette période de pandémie du Covid. Ce qui l'intéresse dans l'art, confie t-elle, «j'aime exprimer mon émotion à travers les couleurs, les formes, peindre le monde comme des couleurs flashy par exemple. Je n'ai pas de préférence pour une couleur donnée» et d'avouer: «La peinture m'a permis de m'épanouir, surtout pendant la période du Covid...».
L'art comme source d'épanouissement
Et de faire sienne une citation de l'artiste polonais Andrzej Gudanski: «L'art abstrait permet d'exprimer sa vie, la tourmente, aussi, moi-même j'ai fait ressentir les couleurs.». En effet, Souhila Magraoui est beaucoup plus attirée par le style abstrait où les formes sont plutôt effacées, pas de regard, pas de visage, pas de corps, juste des silhouettes qui invitent le spectateur à l'interprétation. Aussi, a-t-elle-intégré l'art du cubisme dans certains de ses tableaux qu'elle travaille tantôt à l'acrylique ou à la peinture à l'huile, soit au couteau, au pinceau etc. Ses oeuvres, d'ailleurs, n'ont pas de titres. Cela fait travailler davantage l'imaginaire de celui qui regarde, mais la nature est aussi omniprésente dans l'expo au Sofitel. Très éclectique, on ne saurait limiter le regard artistique de Souhila Magraoui à un seul style ou une seule orientation pré cise. Cela intrigue... et comme dirait Henri Matisse «un artiste est un explorateur...». Ce qui est dans son cas très juste.
Peintre de ses émotions
Et de citer aussi Michel Ange qui affirme : «L'art conserve la mémoire de la grande beauté...ce que j'essaye d'exprimer à travers mes tableaux.», estime l'artiste peintre. Si la peinture de Souhila Magraoui est solaire et chatoyante, elle n'a pas toujours été le cas puisque l'on découvre une autre série de tableaux sur ses réseaux sociaux. Ces derniers sont réalisés dans un style abstrait, beaucoup plus prononcé, mais déclinés souvent dans des couleurs sombres comme le gris, témoin d'un ennui et d'une certaine période terne de sa vie, liée assurément à la crise sanitaire actuelle. Mais qu'a cela ne tienne, aujourd'hui, l'artiste est plus que jamais déterminée à voir le monde en couleurs et d'aller de l'avant. Artiste, designer et décoratrice aussi, Souhila Magraoui se prépare à une nouvelle reconversion professionnelle. En effet, après un stage de formation chez Hadj Baghli, le grand architecte, Souhila Magraoui se dirige vers le design d'intérieur, non sans délaisser sa passion pour la peinture. Aujourd'hui, les deux cohabitent ensemble dans son esprit et c'est comme cela qu'elle arrive à construire son idéal intérieur.... comme témoignent ces nombreuses photos où règnent, dans des salons cosy, ses jolis tableaux qui se fondent très bien avec le reste
du décor.... 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours