{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Expo « Formes arabes » à la galerie d’art Diwaniya

Quand l’art unit les peuples

Cette manifestation s’est tenue en marge de la 31e session du Sommet de la Ligue des États arabes, qui a eu lieu en Algérie les 1er et 2 novembre derniers, mais aussi à l’occasion de la célébration de la fête du premier Novembre…

La galerie d'art Diwaniya a organise actuellement une exposition collective d'arts plastiques à son siège à Alger pour un groupe d'artistes arabes. Inaugurée le premier novembre, elle est visible jusqu'au 15 novembre. Intitulée «Formes arabes», cette manifestation s'est tenue en marge de la 31e session du Sommet de la Ligue des États arabes, qui a eu lieu en Algérie les 1er et
2 novembre derniers, mais aussi à l'occasion du 68e anniversaire du déclenchement de la révolution algérienne. L'exposition présente les oeuvres de Lazhar Hekkar (1945/2013), Kenza Bournane, Karim Sergoua, Rachid Djemaï d'Algérie, Rached Diab du Soudan, Khaled El Tekriti de la Syrie et Mohamed Ibrahim El Mesri d'Égypte.
Accompagner
la culture aux côtés de la politique
Ces artistes appartiennent à des écoles artistiques différentes et ils sont aussi de générations différentes, mais le plus important qui les unit est qu'ils sont.
«des artistes contemporains qui expriment, par leur créativité, leurs intérêts contemporains ainsi que leurs identités, chacun dans son registre», nous explique-t-on.
Dans un communiqué de presse, le commissaire d'expo Hamza Bounoua indique aussi: «Nous croyons en l'importance d'accompagner la culture aux côtés de la politique, et notre croyance va vers le rôle de l'artiste envers son pays et notre conviction réside dans la nécessité de jouer un rôle central dans notre domaine culturel basé sur le rôle politique central joué par l'Algérie en rassemblant les Arabes autour d'un même mot, d'une même position et d'une vision unifiée.»
Le communiqué ajoute que la galerie d'art Diwanya souligne que le choix de la date de lancement de cette expo baptisée, mettant en avant, et de surcroit des artistes arabes, entre ici et d'ailleurs, n'a pas été fortuit, mais il coïncide avec deux événements nationaux phares ayant marqué ces jours-ci l'Algérie, à savoir, la tenue du «Sommet de la Ligue arabe» en Algérie, ainsi que notre célébration du premier Novembre. Parmi les artistes arabes dont la galerie d'art Diwaniya s'enorgueillit de sa présence, on notera notamment la participation de l'artiste syrien Khaled Tekriti.
Né à Beyrouth en 1964, Khaled Takriti est un artiste syrien de premier plan dont
l'esthétique Pop a influencé une génération ultérieure de peintres arabes contemporains. Initialement formé comme architecte à l'université de Damas, il a commencé à exposer son travail au milieu des années 1990.
Reconnu pour son approche novatrice du portrait, qui fusionne le récit personnel sous la forme d'un journal visuel avec des explorations de l'image sociale moderne, il a introduit un style de peinture sans précédent en Syrie.
Soutenir les artistesà travers le monde arabe
Il est bon de rappeler aussi que la galerie d'art Diwaniya a été fondée à Alger en 2020 par l'artiste Hamza Bounoua, dans le but de «faire connaître l'art algérien dans le monde» et de
«soutenir et accompagner les artistes algériens et arabes en les réunissant dans des expositions et des projets communs». Et de renchérir: «Et parce que l'événement est exceptionnel, l'exposition est aussi exceptionnelle. Car elle traduit notre contribution au succès de cet événement politique important», ajoute le communiqué qui souligne, par ailleurs, que «l'esprit de solidarité qui émane de l'événement politique écoulé, tourné vers l'union des pays arabes, est le même que celui que partage la galerie d'art depuis sa fondation et qui consiste à soutenir et accompagner les artistes algériens et arabes et ce, en les réunissant dans des expositions et des projets mixtes pour les amener à évoluer ensemble».
Rappelons, en effet, que Hamza Bounoua est l'artiste algérien qui est le plus actif dans le monde arabe.
Que ce soit en tant qu'artiste, il expose souvent au Moyen-Orient par exemple ou qu'il soit représenté par une galerie d'art arabe, il a toujours pris soin d'exposer des artistes arabes que ce soit en Algérie ou à l'étranger.
Hamza Bounoua n'hésite jamais à propulser les artistes algériens au-devant de la scène internationale et principalement arabe.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours