{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Exploitation du gisement de zinc de Tala Hamza Béjaïa

Comment convaincre les réticences

Les rencontres et les concertations avec les habitants concernés se multiplient dans l’optique de lever toutes les réticences pour permettre au projet de prendre forme.

Le début de l'exploitation du gisement de zinc et de plomb de Tala Hamza dans la wilaya de Béjaïa bute encore sur une résistance notamment chez les habitants des villages environnants, qu'il faut nécessairement convaincre pour permettre au projet de prendre forme maintenant que l'État a donné son feu vert pour l'exploitation. C'est ce à quoi s'attellent les autorités de la wilaya de Béjaïa qui multiplient les rencontres et les concertations avec les habitants concernés. Il s'agit de lever toutes les réticences qui perdurent encore malgré les assurances fournies par les experts en la matière. Dans le cadre du suivi du projet d'exploitation de la mine de zinc et de plomb, la série de rencontres et de sorties de terrain programmées avec les habitants de la région se poursuit toujours.
La dernière en date a vu une délégation conduite par le wali se rendre au village Aït Bouzid à la rencontre du comité de village. Accompagné du chef de la daïra de Tichy, le maire de la commune de Tala Hamza, ainsi que des députés de l'Assemblée populaire nationale, le chef de l'exécutif a longuement discuté avec les membres du comité du village évoquant leurs préoccupations liées à la réalisation de ce projet.
Selon un communiqué de la wilaya «les citoyens ont apprécié l'initiative du wali et les efforts qu'il déploie pour se rapprocher des citoyens et donner une idée positive du projet et des résultats attendus de celui-ci».
Le wali a écouté les inquiétudes des citoyens qui ont exprimé leur seule inquiétude concernant l'impact que pourrait engendrer l'exploitation de la mine sur l'environnement et la santé publique.
Tout en mettant en valeur les résultats positifs attendus à travers ce projet en termes de développement local et de création d'emplois pour les citoyens et les jeunes de la région, dont la création de 700 emplois directs et 4 000 emplois indirects, le chef de l'exécutif a également évoqué les instructions du président de la République pour créer toutes les conditions sanitaires et techniques nécessaires à la bonne exploitation de ce projet minier tout en soulignant que «les habitants de la région occuperont un pourcentage important de ces postes».
En matière des garanties concernant les préoccupations et les craintes des citoyens, notamment celles liées à la protection de l'environnement, il a affirmé que «toutes les études nécessaires ont été menées pour évaluer l'impact environnemental de l'exploitation de la mine» et que «la méthode d'exploitation choisie et approuvée, est compatible avec les exigences environnementales et la spécificité de la mine».
Le déplacement du wali a été décidé au lendemain de la réunion tenue avec le chef du projet, qui a porté sur des préoccupations et les inquiétudes des citoyens et des associations reçus récemment dans le cadre d'une série de rencontres consacrées à les sensibiliser sur l'importance du projet.
Au cours de cette réunion, le chef de projet a confirmé que toutes les recommandations formulées par le wali relatives à la préservation de la santé des citoyens et de leurs biens ont été prises en compte.
Concernant l'environnement, le directeur de l'environnement de la wilaya a indiqué que toutes les études nécessaires ont été réalisées pour évaluer l'impact environnemental de l'exploitation de la mine et la méthode de son exploitation qui a été sélectionnée et approuvée en compatibilité avec les exigences environnementales et la spécificité de la mine.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours