{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Commerce extérieur à Annaba

L'activité portuaire en hausse

Les activités d'exportation se dirigent vers la consolidation de la tendance haussière enregistrée depuis l'année dernière.

Cette tendance haussière des opérations d'exportation au port d'Annaba est due à la série de mesures incitatives et d'accompagnement positives prises par les différents partenaires et organismes concernés par l'exportation et sa promotion. Cette croissance, à deux chiffres, de l'Entreprise portuaire d'Annaba (Epan), classée première dans l'exportation hors hydrocarbures et troisième dans celle non pétrolière, reflète la détermination des responsables du port à vouloir garder le cap de cette augmentation. L'analyse des activités, selon les méthodes d'intensification a également fait état d'une augmentation de la catégorie des vracs liquides à hauteur de 28,67%, par rapport à la même période de l'exercice écoulé. En réalité, cette augmentation est due à la hausse de l'activité d'exportation d'ammoniac de + 12,52%. Le même résultat est obtenu dans la catégorie des matières premières liquides, qui a atteint un volume de 4,167 millions de tonnes, + 86%, soit une augmentation de 26,63% par rapport à la même période de l'an dernier. Quant aux marchandises, de manière générale, elles ont enregistré une baisse de 35,95%, due principalement à une baisse du mouvement des conteneurs, au cours de la période précitée, une baisse de 32,75%, atteignant 61 822 conteneurs contre 91 923 en 2022. Cette diminution est un indice de la réduction de la facture d'importation de plusieurs produits. Dans ce contexte, il est impératif de souligner que les opérateurs économiques sont tenus de consulter, au préalable, la plate-forme spécifique de chaque produit, avant chaque domiciliation bancaire. Une mesure devant leur permettre de vérifier si les produits à importer existent sur le marché national et, par conséquent, sont interdits d'importation. Rappelons que, pour limiter la facture des importations et favoriser la substitution de produits blacklistés par les produits locaux, le ministère du Commerce a décidé d'interdire l'importation de plus de 1000 produits sur le territoire national, dont beaucoup de produits alimentaires, ainsi que certains articles à usage domestique et des matériaux de construction. C'est ce qui explique d'ailleurs, la réduction du trafic de navigation. Ce dernier, jusqu'en septembre 2022, a connu une baisse de 19,26% par rapport à la même période de 2021, d'autant que le trafic maritime a connu, jusqu'en septembre 2022, une baisse de 19,26% par rapport à la même période de l'année 2021, et cela va avec la baisse des activités des établissements industriels opérant au port. Le mouvement des navires en attente, en rade, qui était, quant à lui, de 1,30 jour/ navire l'an dernier, a progressé jusqu'au 30 septembre 2022, atteignant les 2,18 jour/ navire, soit une légère augmentation de 0,22 jour/navire, contre 0,88 jour/ navire à la même période de 2021. Rappelons qu'au cours des six premiers mois de l'exercice 2022, le port d'Annaba a enregistré une augmentation de son activité globale estimée à 12,26% par rapport à la même période de 2021. Une augmentation due essentiellement à l'activité croissante des produits liquides et solides.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré