{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Musée national des Beaux-Arts

L’artiste mexicain Will Berry expose ses œuvres

«Le retour de l’arabesque », une exposition des œuvres de l’artiste mexicain, Will Berry, qui explore les motifs, objets de métissage culturel à travers l’histoire, a été inaugurée samedi à Alger. Organisée par le Musée public national des Beaux-Arts d’Alger en collaboration avec l’ambassade du Mexique en Algérie, dans le cadre de la Journée nationale de l’artiste et à l’occasion du 60e anniversaire des relations diplomatiques bilatérales, l’exposition regroupe huit pièces composées de dessins au carbone sur une surface recouverte de feuilles d’or.
Disposées de manière « discrète » et « respectueuse » de l’accrochage du musée, les œuvres de l’artiste racontent la migration des motifs, imprégnés de différentes cultures suite aux mouvements de migration. Avec des dessins
« inventés et inspirés de différents registres hybrides, notamment précolombiens et coloniaux, Will Berry présente plusieurs motifs au carbone, dessinés à même l’or, comme ce « panneau de chauves », une coiffe typique des Indiens précolombiens, le crocodile ou encore l’arabesque et le crâne. Le commissaire de l’exposition, Michel Blancsubé, a souligné que les œuvres de Will Berry, sont disposées de façon « discrète » et « respectueuse » de l’accrochage du musée. « C’est une intrusion de huit pièces au sens où elles sont disposées de manière la plus discrète » sans rien modifier à l’accrochage du musée des Beaux-Arts d’Alger », a-t-il résumé.
Présent au vernissage, l’ambassadeur du Mexique en Algérie, José Ignacio Madrazo Bolivar, a affirmé que cette exposition « fait partie d’un programme culturel varié », marquant la célébration des 60 ans des relations diplomatiques bilatérales entre l’Algérie et le Mexique.
Ce programme, a-t-il dit, comprend diverses activités, notamment dans les domaines ES du cinéma et du livre. Issus d’une série initiée en 2013 par l’artiste Will Berry, les tableaux exposés pour la première fois en 2014 au Musée Franz Mayer de Mexico (Mexique), puis en 2015 à l’Académie royale des beaux-arts San Fernando de Madrid (Espagne), sont visibles jusqu’au 7 juillet prochain au Musée national des Beaux-Arts d’Alger.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours